Culture
19:03 25 août 2009 | mise à jour le: 25 août 2009 à 19:03 temps de lecture: 2 minutes

Agile avec l’argile

La céramiste et sculpteure de Neufchâtel Nicole Lemieux dévoile ses oeuvres encore cette fin de semaine à Carac’terre, une exposition où sont vendus des objets de céramique confectionnés par des gens de la région.

L’infirmière de formation donne un aspect très anatomique à ses oeuvres où les formes ovoïdes côtoient foetus, mains, tissus cardiaques et personnages souvent recroquevillés. «Je transpose mes connaissances dans des oeuvres qui traitent de l’anatomie», confirme Mme Lemieux, qui sculpte l’argile depuis 30 ans.

L’artiste a d’ailleurs exposé à l’Académie royale des arts du Canada, entre autres à Toronto.

Ce qu’elle aime, c’est particulièrement les formes rondes qu’elle crée avec son tour. Très sensuelles, ces pièces – souvent des variantes de l’oeuf – excluent les angles pointus, que Mme Lemieux déteste à en grimacer.

Bien qu’elle fasse beaucoup dans les sculptures inspirées et à la limite, poétiques, la céramiste exposera encore cette fin de semaine des objets plutôt pratiques, souvent destinés à la cuisine. «Il faut toujours trouver, dans ce métier-là, des objets qui rentabilisent notre affaire», ajoute l’artiste qui est demeurée terre-à-terre malgré ses voyages inspirés. Elle confectionne d’ailleurs des lavabos, de temps à autre.

La dame qui a enseigné l’art de la céramique pour la Ville de Québec prévoit se tourner, dans ses prochains projets, vers la génétique, un domaine où les dérives possibles l’inquiète.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *