Culture
19:13 2 mai 2008 | mise à jour le: 2 mai 2008 à 19:13 temps de lecture: 3 minutes

La photographe France Bouchard sous les projecteurs

La photographe France Bouchard de Lac-Beauport a mérité trois titres lors du 57e Banquet des Lauréats de la Corporation des Maîtres photographes du Québec, dont celui de Photographe commercial de l’année au Québec.

L’événement a eu lieu le lundi 31 mars dernier, au Hilton Dorval. France Bouchard, dont les oeuvres étaient en nomination dans six catégories, a décroché le titre de Photographe commercial de l’année au Québec. Il s’agit donc d’un tour du chapeau pour Mme Bouchard, qui avait déjà reçu les titres de Spécialiste de l’année en photographie au Québec et au Canada (2002 et 2007) et de Photographe de l’année en portrait au Québec (2003).

En plus, lors de cette même soirée, elle a récolté les trophées dans les catégories «Commercial» et «Illustration», de même que le titre de Photographe Émérite, le plus haut titre qu’un photographe peut recevoir. Depuis 2001, Mme Bouchard a remporté plus de 28 trophées, provenant des compétitions photos provinciales et internationales.
«C’est toujours bien excitant de recevoir un prix et ce sont les retombées médiatiques qui en découlent qui me permettent de continuer à travailler dans ce métier qui me passionne», explique la photographe de 38 ans.

Elle explique que «la photo c’est un luxe et pas une nécessité comme la nourriture, les médicaments, etc. Je dois donc me promouvoir constamment».

Sa spécialité est de peindre avec la lumière. «C’est la lumière qui fait en sorte qu’une photo devient artistique, qu’elle se distingue des autres», indique Mme Bouchard, qui fait autant des photos de maternité, de couple, de mariage, de famille, de mode que des photos d’événement, de produit et des portraits d’affaires. Il suffit de visiter son site internet (www.francebphotos.com) pour constater l’étendue de son talent.

La photographe reçoit ses clients à sa résidence de Lac-Beauport «à la bonne franquette», indique-t-elle. «Je me rends compte que les gens n’achètent pas que des photos, mais bien la personnalité du photographe. Ils reviennent me voir parce qu’ils ont eu du plaisir avec moi», explique Mme Bouchard.

D’ailleurs, elle agrandira sous peu son studio pour s’offrir celui de ses rêves, qui permettra d’aller chercher des plans de vue différents et dont l’apport de lumière naturelle sera maximisé. En affaires depuis 5 ans, la photographe profite également d’un studio de production à Lac-Saint-Charles.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *