Culture
20:35 26 octobre 2017

Desirae: du métal au pop rock

MUSIQUE. Le groupe de Québec Desirae lance un premier album cet automne. Le trio a fait un virage musical majeur dans les derniers mois, passant de la musique heavy métal à un son très populaire. Le groupe mise sur l’accessibilité.

Jean-Philippe, Darren et Henri de Desirae.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

Les musiciens originaires de Saint-Émile et de Neufchâtel étaient fatigués de la lourdeur du style qu’ils adoptaient depuis quelques années. Avec une sonorité qui se rapproche à la fois de Simple Plan et de Marc Dupré, le groupe cible un nouveau marché commercial et radiophonique.

Composé du chanteur Darren Vaudreuil, du bassiste Jean-Philippe Michaud et d’Henri Gendron à la batterie, Desirae propose Belles Promesses, un album de cinq chansons. Deux titres ont déjà été tournés en vidéoclips depuis les dernières semaines: Stand up, Suit up et Je chante, Tu danses, qui sont disponibles sur leur page Facebook.

« On voulait atteindre un maximum de gens et les réseaux sociaux sont les meilleures plateformes », explique Jean-Philippe. Henri rajoute que le premier public est d’abord la famille et les amis.

Jean-Philippe mentionne que le choix de changer vers une musique plus actuelle était, entre autres, que le groupe se lassait de jouer devant des salles de trois personnes. De nombreuses influences émanent du nouveau style, mais particulièrement un chanteur québécois. « On écoute du Marc Dupré dans notre auto, on aime ce qu’il fait. Il a des bons refrains et l’acoustique vient nous chercher. Cette musique vient nous chercher », renchérit-il.

Les cinq premières chansons ont été écrites par Alexis Richard, qui s’occupe aussi de la gérance du groupe. Même si quelques textes comportent certains passages en anglais, les trois membres se défendent de viser un marché anglophone. Ils veulent seulement cibler la francophonie. « On désirait aussi que le nom de notre groupe, Desirae, puisse se dire aisément dans les deux langues », exprime le bassiste.

Desirae a un sentiment d’appartenance à la région de Québec et l’équipe tenait à produire l’album localement. La musique a été enregistrée à Charlesbourg et les voix au studio Le Lab, situé à Val-Bélair.

Ère numérique

Malgré un marché difficile à percer, le groupe misera sur les spectacles pour se faire connaître. « C’est certain qu’on ne pourra pas vivre juste en vendant des albums. Il y aura aussi des chandails, plusieurs produits promotionnels et surtout les shows, qui nous permettront de gagner notre vie », disent le chanteur et le batteur.

Leur premier spectacle sera présenté lors du lancement de leur album, le 4 novembre, à LaScène Lebourgneuf. Desirae prévoit aussi un autre spectacle vers la fin novembre. « Nous n’avons pas encore la date, mais on affichera tous les détails sur notre page Facebook », explique Jean-Philippe.

Le trio se dit optimiste pour la suite des choses et se voit tant en France qu’au Québec d’ici cinq ans. « Mais, seulement en français », conclut Desirae.

Samson Geoffre


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette