Culture
19:53 20 décembre 2012

François Dubé grand gagnant de la Course évasion

Le participant originaire de Neufchâtel, François Dubé, a remporté la grande finale de la Course évasion autour du monde 2012. La diffusion du gala a eu lieu le 18 décembre et le jury a préféré François Dubé aux trois autres participantes en lice pour le grand prix, soit Caroline, Cécile et Fanny.

Élu reporter de l’année, le Neufchâtelois avait encore de la difficulté à réaliser ce qu’il lui arrivait lorsque L’Actuel l’a interrogé au lendemain de l’enregistrement. «C’était surréel, un moment étrange à la finale. Pendant la course, on est un peu isolé, soit seul ou deux», explique-t-il.

De septembre à décembre, les dix vidéastes ont voyagé dans une dizaine de villes dans le monde afin de produire des œuvres visuelles. Qualifiant l’expérience d’intense, le résident du quartier Montcalm a apprécié la découverte des nombreux pays. Il ne cache pas cependant que le stress, les contraintes et les périodes de critiques des juges ont un impact sur les séjours. «On n’a pas le temps de prendre du recul», fait-il valoir.

Au Panama, une jeune enfant handicapée, originaire de la Suisse, voyageant avec sa famille sur un bateau a particulièrement marqué le vidéaste. Lors de la réalisation des films, le temps est limité et les personnes interrogées sont invitées à participer dans un court délai. «Les gens, ils embarquent à 90% du temps», mentionne François Dubé très reconnaissant de la générosité des sources rencontrées.

Certains reportages aux sujets plus lourds se sont révélés être très symboliques. Intitulée Albinos, l’œuvre aborde le rôle d’un centre accueillant des albinos. Un sujet rappelant l’exclusion sociale, mais démontrant du même coup un exemple et une leçon d’entraide. «Ça touche de façon plus positive», complète le grand gagnant de la finale de la Course. François Dubé a donc mis la main sur une bourse Desjardins de 15 000$ et Évasion offre la participation ou la réalisation d’une émission télévisuelle.

Pour l’instant, l’homme dans la vingtaine n’a pas défini ses projets d’avenir. Il se donne du temps pour «atterrir». Plusieurs projets s’offrent à lui. Chose certaine, il aimerait faire des films documentaires et peut-être mettre sur pied des projets avec des participants de la course 2012 avec qui de bons liens se sont tissés.

 Pour visionner les films, vous pouvez vous rendre sur le site Course Évasion.

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Isabelle Chabot


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette