Culture
14:53 13 mars 2012

Tous les espoirs sont permis pour le Stage Band

Le Stage Band de l’école secondaire de Neufchâtel se prépare en vue du JazzFest des jeunes du Québec le 31 mars. Il s’agit de l’une des plus importantes compétitions de musique jazz de l’année pour les élèves. L’an passé, le groupe a remporté la médaille d’or du festival de musique, en plus du prix de la meilleure interprétation pour la pièce musicale imposée.
Un diaporama est en ligne afin de découvrir les musiciens: Diaporama.

Les attentes sont donc élevées pour les musiciens de Neufchâtel. Un stress est palpable dans le local de musique. À quelques semaines du festival, les membres de l’orchestre constatent qu’il reste beaucoup de travail à abattre. «Un peu stressé. Il reste encore des pièces à travailler», fait valoir un élève, Jean-Benoit Desrosiers. Il s’agit d’un point de vue partagé également par Samuel Gagnon.

 

Le Stage Band présentera au JazzFest trois morceaux, soit Category 4, Don’t be that way et la pièce imposée Metropole, écrite spécialement pour le concours par le saxophoniste montréalais, Jean-Pierre Zanella. «Ces dernières années, on est dans nos meilleures années», note Stéphane Boulanger. Depuis les années 1970, le Stage Band est considéré comme un fleuron à l’établissement scolaire. D’abord dirigé par Marquis Lemieux, l’ensemble musical a évolué et pris de l’ampleur. Cette année, l’orchestre est formé de 27 jeunes.

 

«L’an passé vu que l’on a eu l’or, ça met de la pression», avoue Caroline Talbot qui est membre de l’orchestre depuis trois ans. Le Stage Band est comme un groupe d’élite, la majorité des musiciens sont sélectionnés. «Le Stage Band, c’est un niveau où l’on peut performer, s’améliorer, se vider la tête», commente Ève Francis.

 

Lors du passage de L’Actuel, une vingtaine de minutes avant le début de la pratique, un gazouillis se fait entendre. Les jeunes, installés par ci et par là, dînent en placotant avec leurs confrères. «C’est comme une petite famille. Je les considère un peu comme mes enfants et chaque année, c’est un recommencement», confie le responsable et chef d’orchestre, Stéphane Boulanger. L’enseignant pousse les jeunes à se dépasser les obligeant à travailler en équipe.

 

L’ambiance, l’esprit de gang et la vie de groupe plaisent visiblement aux jeunes. L’orchestre motive en quelque sorte certains jeunes à se présenter quotidiennement à l’école. Ils se réunissent environ trois midis par semaine. Le répertoire est composé de jazz et de pièces populaires. «Je suis passé de neuf cours de musique par cycle à l’école La Camaradière à six ici. Avec le Stage Band, je peux jouer. C’est plus difficile, mais je suis passionné de musique», fait valoir Antoine Lemieux-Fortier.

Le Stage Band offre des prestations à l’école lors de remises de prix ou d’événements spéciaux. Les musiciens feront d’ailleurs une tournée dans les écoles primaires en avril.

Une concentration Stage Band offerte en septembre 2012

L’ensemble musical offert en parascolaire depuis plusieurs années intégrera les cours à l’horaire. À la prochaine rentrée en septembre, les élèves de première secondaire auront accès à une option Stage Band. Les élèves dans ce programme auront à l’horaire trois cours par semaine.

Pour lire le court article concernant les distinctions remportées Le Stage Band remporte l’or au Jazzfest de Saint-Hubert 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Isabelle Chabot


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette