Culture
14:24 12 novembre 2012

Libérez les livres: un projet né dans les Méandres

Trois jeunes résidentes du secteur Les Méandres dans l’arrondissement des Rivières ont lancé il y a un an un projet visant à favoriser la rencontre d’un passant et d’un livre. En fait, Catherine Blaquière, Gabrielle et Mélise Brisebois, toutes les trois étudiantes à la Faculté des lettres ou d’administration de l’Université Laval, ont planifié l’idée de faire circuler les livres pour la Nuit de la liberté 2011 au Musée de la civilisation. Et depuis l’événement, l’idée a fait boule de neige.

Voyant que le projet était viable, deux des trois initiatrices, soit Gabrielle Brisebois et Catherine Blaquière, ont poursuivi les démarches. Inspiré de programmes en place en Europe notamment, Libérez les livres consiste à laisser un bouquin dans un endroit au hasard afin de donner la chance à un autre lecteur de découvrir l’œuvre écrite.

«C’est en expansion constante depuis novembre 2011. Les gens ont pris l’habitude de libérer leurs livres», note Gabrielle Brisebois. Difficile de quantifier le nombre de participants au programme puisque dès le départ, les deux filles ont voulu construire le projet en permettant qu’il fonctionne de lui-même. Cependant, le site Internet dénombre 6000 demandes d’impressions de collant. Cette étiquette habituellement collée à la première page du livre explique ce qu’est Libérez les livres ainsi que son fonctionnement.

Une fois cette étape complétée, «il suffit de l’abandonner quelque part. Moi, j’aime beaucoup les abribus ou les lieux inusités. Il y a aussi des points de partage», mentionne Catherine Blaquière. Plusieurs entreprises ont emboîtées le pas en proposant leur lieu comme site fixe, c’est-à-dire comme point de partage, pour libérer les bouquins comme Édouard Chocolaterie sur le boulevard L’Ormière. «Ça fonctionne très bien. Il y a un cercle de clients habitués à y venir», constate Gabrielle Brisebois.

Lauréat Forces Avenir dans la catégorie Art, lettres et culture

Le duo s’est démarqué au niveau provincial récemment. Leur projet a remporté le titre Forces Avenir dans la catégorie Art, lettres et culture. Les fonds gagnés seront réinvestis dans Libérez les livres puisque de nouvelles idées devraient se concrétiser sous peu. Les deux filles souhaitent acquérir une affiche format géant afin de tenir des événements ponctuels durant l’été à Québec ainsi qu’à Lévis.

Par ailleurs, la possibilité de créer des regroupements dans les quartiers, les communautés et même les centres d’hébergement pour les personnes âgées est envisagée. Catherine Blaquière et Gabrielle Brisebois aimeraient bien voir des microprojets Libérez les livres naître un peu partout. «On veut que les gens s’approprient le projet afin qu’il devienne le leur. On cherche des personnes pour prendre la relève», précise Mme Brisebois.

Gabrielle Brisebois et Catherine Blaquière expliquent comment il est possible en quelques minutes de libérer un livre: vidéo

Pour plus d’infos: vous pouvez consulter le site Internet de Libérez les livres: http://liberezleslivres.com/

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Isabelle Chabot


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette