Culture
22:20 7 septembre 2012

À la découverte des fossiles

Les visiteurs du Centre d’interprétation Kabir Kouba à Loretteville peuvent dorénavant découvrir une seconde exposition permanente. En plus du cuir, la population est invitée à venir en apprendre plus sur les fossiles. C’est que le sous-sol de la Haute-Saint-Charles regorge de précieux trésors du passé.

Le vernissage de l’exposition Fossiles, Empreintes du passé s’est déroulé le 5 septembre dernier. Une cinquantaine de pièces sont mises en valeur sur un inventaire atteignant près de 100 morceaux. Au total, sept espèces de fossiles datant de près de 500 millions d’années ont été retenues dans la collection. La plupart des fossiles ont été retrouvés dans la Haute-Saint-Charles et les plus communs sont les trilobites dans la famille des insectes ainsi que les céphalopodes. Ces derniers sont caractéristiques puisque ces animaux invertébrés sont enroulés sur eux même.

«On retrouve le point de rencontre du Bouclier canadien et des basses-terres du Saint-Laurent», mentionne la chargée de projet, Élisabeth Morin, expliquant ainsi la forte présence de fossiles sur le site Kabir Kouba. Il y a quelques années, les amateurs pouvaient s’installer sur la paroi rocheuse afin d’y découvrir des fossiles. Certaines personnes en trouvent encore le long de la rivière. D’ailleurs, la chargée de projet conseille un détour par la chute avant la visite de l’exposition.

Des panneaux informatifs complètent le volet historique de la visite mariant ainsi visuels et textes. «J’ai voulu rendre intéressant les fossiles et que l’on parle de leurs particularités», précise Mme Morin. Si tout va bien, un troisième projet sera développé en 2013. Les moulins dans le secteur seront à l’honneur.

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Isabelle Chabot


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette