Culture
12:32 26 mai 2015

Lars-Éric Zornow: magicien du bois

SCULPTURE. D’énormes billots de bois trônent le long de la route sur le boulevard de la Coline à Saint-Émile. Ces grosses bûches sont transformées en œuvre d’art par de vrais magiciens. Lars-Éric Zornow est l’un d’entre eux à l’entreprise Mastersculputures.

Le sculpteur d’origine allemande s’est installé à Québec il y a près de quatre ans. Il terminera sous peu sa formation comme charpentier-menuisier. Cet art est dans sa vie depuis l’âge de 15 ans. Il a étudié la menuiserie. Par la suite, il s’est rendu en Autriche afin de parfaire ses techniques de sculpture dans une école pendant quatre autres ans.

C’est en cherchant un boulot à l’extérieur de l’Europe que le propriétaire de Mastersculputures, Marcus Peter, a croisé sa route. Son parrain lui a permis d’acquérir l’expérience pratique qu’il lui manquait. L’artiste ne cache pas son souhait de créer sa propre entreprise le jour venu.

«Je voulais commencer à zéro», raconte-t-il. Du même coup, il a appris la langue puisqu’il ne connaissait pas le français. Le résident de La Cité-Limoilou est passionné. Lors de l’entrevue avec L’Actuel, il explique les différentes étapes de création d’une œuvre, débutant par façonner une miniature avec de la pâte jusqu’à la réalisation grandeur nature.

L’homme de 28 ans apprécie cette forme d’expression. «J’ai essayé l’illustration, mais j’aime pouvoir toucher. Je veux m’exprimer dans l’art. C’est ce que je veux faire depuis que je suis tout jeune», raconte-t-il. Le sculpteur se spécialise par son style artistique Haida provenant de la côte nord-ouest. Une caractéristique de cet art est la présence multiple d’ovoïdes, des formes arrondies et bombées, d’ovale à rectangulaire.

Au cours des années passées, il a pris part à des démonstrations de sculpture sur bois à Québec et à Montréal, en plus de participer annuellement au Pow wow de Wendake comme artiste invité. Lars-Éric Zornow a également goûté à la sculpture sur neige dans le cadre du Carnaval de Québec. «Avec la neige, on peut faire de plus grosses pièces», souligne-t-il.

 

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *