Culture
20:00 24 mars 2015

Deux plumes de Québec récompensées pour leur récit

CONCOURS. Le talent local a été souligné à l’occasion de la remise de deux prix de création littéraire décernés conjointement par la Bibliothèque de Québec et le Salon international du livre de Québec. Six titres présentés par autant d’auteurs de la région de Québec étaient en lice.

C’est Natalie Jean qui est la lauréate du prix dans la catégorie Littérature adulte. La résidente du quartier Saint-Roch l’a emporté pour son recueil de nouvelles «Le vent dans le dos», publié aux Éditions Léméac. Dans la catégorie Littérature jeunesse, le Charlesbourgeois Yvon Brochu obtient le prix pour «Galoche, héros malgré lui!», paru chez Foulire.

Chaque récipiendaire a reçu une bourse de 5000$. Les deux lauréats étaient visiblement fiers de l’intérêt manifesté par le jury à leur endroit.

«Je suis très émue de cette reconnaissance locale. J’ai appris à écrire en lisant et j’ai beaucoup fréquenté les bibliothèques de Québec. Pour moi, écrire permet de créer un équilibre entre solitude et rencontre avec les gens. Justement, j’ai une grande confiance en cette ville et en son potentiel humain. J’essaie de le transposer dans mes récits», témoigne Natalie Jean.

Cette intention se perçoit aisément dans les huit nouvelles de son recueil qui s’apparentent à des paysages de vie. Autant de tableaux humains aussi détaillés que remplis de contrastes, qui se trouvent peuplés de personnages dépeints avec une sensibilité touchante.

De son côté, le père de Galoche a fait de son chien aventureux et fonceur le point central dans l’univers d’une résidence pour personnes âgées. L’ami canin fait œuvre de charité en se faisant «cobaye» de zoothérapie auprès des aînés de la Maison des Marguerites. Une aventure ponctuée d’émotions de moments drôles.

«C’est une surprise pour moi de mériter un prix pour ce 14e roman de la série Galoche, que je n’aurais jamais cru aussi fertile. À travers l’humain, je cherche à toucher les gens et à amener les jeunes à entrer en contact avec les autres, dans ce cas-ci avec les aînés», exprime Yvon Brochu.

Finalistes

Les quatre autres finalistes des prix de création littéraire de Québec sont : Normand de Bellefeuille, résident de Saint-Laurent Île d’Orléans, pour «Le poème est une maison de long séjour» (Noroît); et Sylvie Nicolas, résidente du quartier Saint-Roch, pour «Les variations Burroughs» (Druide), respectivement dans la catégorie Littérature adulte; ainsi que Dominic Bellavance, résident de Sainte-Foy, pour «Les clowns vengeurs : la patience des immortels» (Porte-Bonheur);et Claudine Paquet, résidente du quartier Saint-Sacrement, pour «Laissons-en pour les poissons!» (Pierre Tisseyre), respectivement dans la catégorie Littérature jeunesse. Ils reçoivent chacun une bourse de 500$.

«En s’associant au Salon international du livre, la Bibliothèque de Québec contribue à la mise en valeur du talent des auteurs d’ici. La Ville est fière de sa richesse culturelle et de son dynamisme», mentionne la vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, Julie Lemieux.

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette