Culture
15:01 23 juin 2015

The Seasons maintenant international

MUSIQUE. Le quatuor de Beauport The Seasons roule bien sa bosse depuis les derniers mois; les voilà qui préparent la sortie de leur album Pulp en Europe en plus d’avoir participé au spectacle de la Saint-Jean-Baptiste sur les plaines d’Abraham le 23 juin.

Le groupe a passé une partie de l’hiver en Europe pour lancer un premier EP intitulé Velvet. «On est allé rencontrer les gens qui s’occupaient de nous en Europe en plus de faire la promotion de notre EP là-bas», a fait savoir le chanteur et guitariste Hubert Chiasson. L’album du groupe, Pulp, sera quant à lui sur les tablettes des disquaires de France, de Suisse et de Belgique à partir de la mi-septembre. Quelques dates de spectacle sont aussi prévues en automne prochain.

La réponse est bonne pour les premiers pas de The Seasons en Europe, malgré les réactions différentes du public européen sur certains aspects. «Les spectateurs ne vont pas réagir sur les mêmes chansons, a expliqué le deuxième frère Chiasson, Julien. Parfois, ça peut être même juste sur un accord ou un mot différent.»

Au-delà du lancement de l’album en Europe, le groupe s’est aussi rendu aux États-Unis où ils ont pu faire leur marque auprès de producteurs étrangers. «On est allé à Los Angeles pour voir ce qui se faisait ailleurs et faire la rencontre de producteurs des États-Unis, d’Allemagne et du Luxembourg avec lesquels on est en discussion», a révélé Hubert Chiasson.

Chanter en anglais peut donner un coup de main au groupe The Seasons lorsqu’il est temps pour eux de se lancer à l’extérieur de la province. «Ça ne nous limite pas à la francophonie», a mentionné le jeune chanteur.

Initiation des plaines d’Abraham

Les quatre musiciens, réunis depuis l’hiver 2011, en sont déjà à participer au spectacle de la Saint-Jean-Baptiste sur les plaines d’Abraham le 23 juin dernier. «On ne pourrait pas jouer sur une plus grosse scène que ça, littéralement!», a lancé à la blague le bassiste Samuel Renaud. Faire partie de la programmation de ce spectacle représente pour le groupe une sorte de consécration, a exprimé le batteur Rémi Bélanger. «C’est la même scène que les Rolling Stones, s’est-il enthousiasmé. C’est un honneur de jouer dans ce spectacle dans notre ville natale.»

Leur tournée, Les nuits pulpeuses, s’est prolongée pendant plusieurs semaines pour les jeunes artistes qui parcourent les salles de la province. «C’est arrivé à plusieurs reprises qu’on a remis des dates à plus tard, parce qu’on était à guichet fermé, a expliqué Rémi Bélanger. Au final on a peut-être un an de plus de fait que ce qui était prévu de prime abord.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *