Culture
23:00 29 novembre 2015 | mise à jour le: 29 novembre 2015 à 23:00 temps de lecture: 2 minutes

Josiane Dagenais dans la cour des grands, à 10 ans

DANSE. Les deux «plus grandes» écoles de ballet du pays auditionnaient près de chez elle, et du haut de ses 10 ans, Josiane Dagenais de Val-Bélair n’a pas hésité une seconde à se lancer.

La petite Josiane Dagenais, 10 ans, a fait ses premières auditions à vie devant nul autre que les juges de l’Alberta Ballet School et de la National Ballet School. (Photo gracieuseté)

«Je suis arrivée à mon cours dimanche et ma prof a dit: “Ce serait préférable qu’elle les fasse [les auditions], parce qu’elle a un gros potentiel”», raconte la jeune ballerine. Son audition pour l’Alberta Ballet School était sa première à vie, souligne sa mère Julie Beaudoin. Le lendemain, elle se lançait à nouveau, cette fois pour la National Ballet School.

La deuxième a été plus difficile que la première, confie la jeune fille, qui explique s’être alors retrouvée parmi des «plus grandes». Qu’à cela ne tienne, les deux écoles lui ont offert une place dans leur camp d’été, se réjouit Julie Beaudoin.

«Le camp, c’est comme une grosse audition de trois semaines, pour voir si on est assez autonomes pour faire toute l’année», explique la ballerine de l’école de danse Christiane Bélanger de Sainte-Foy. Se sent-elle de taille? «Oui!», lance Josiane, sans aucune hésitation.

D’ici là, la petite ballerine, qui danse environ 13 h par semaine, poursuivra sa routine: «Tous les soirs de semaine, dans les cours, c’est la pratique à la barre, le conditionnement physique», détaille-t-elle. «Je vais plus me perfectionner dans mes mouvements», conclut-elle.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *