Sections

Videz vos sacoches pour une bonne cause

Par Marilyn Préfontaine

Publié le 12 octobre 2018

Depuis le début de la collecte, les sous-sols des membres du comité sont devenus de petits entrepôts.

©(Photo gracieuseté – Stéphanie Shoiry)

CHARITÉ. On a toutes des produits cosmétiques qui traînent au fond de notre sacoche ou de nos tiroirs. Que ce soit des savons reçus en cadeaux, des échantillons de crème pour le visage ou un crayon de maquillage qui n’a jamais servi, apportez-les à l’équipe du blogue Vie de sacoche et elles sauront en faire profiter celles pour qui il s'agit d'un luxe inabordable. 

Les blogueuses de Québec avec Marie-Anik Shoiry en tête ont récemment lancé l’initiative Vide ta sacoche!, soit une collecte de produits utilitaires et cosmétiques qui serviront à confectionner des sacs cadeaux destinés aux femmes hébergées par la YWCA à Québec et la Y des femmes à Montréal. L’objectif: réaliser 600 sacs cadeaux contenant une quinzaine de produits différents chacun. Il faudra donc amasser 9000 produits.

Le fil conducteur du blogue et mon souhait sont de faire du bien.

Marie-Anik Shoiry

Mais d’où vient cette idée?
«De Miss Hélène, la grande manitou du service de garde de l’école anglophone où vont mes enfants», explique Marie-Anik, la fondatrice du blogue Vie de sacoche. En plus de son travail à l’école, Miss Hélène est aussi surveillante de piscine, tous les samedis, dans un centre pour jeunes filles en difficulté. «Miss Hélène est notre marraine, puisqu'initialement, c'est son idée qui a donné naissance à Vide ta sacoche! Nous pouvons notamment bénéficier de ses conseils et de son expérience de l'an dernier», indique la blogueuse.  

Envie de vider votre sacoche?
Il faut savoir que tous les produits donnés doivent être non ouverts, non utilisés et non périmés. Les formats standard ou en échantillon sont acceptés. On récolte, par exemple, des mascaras, rouges à lèvres, shampoings, parfums, dentifrices, déodorants, serviettes hygiéniques, etc. Il est possible d’aller déposer vos produits directement au point de chute situé au YWCA (855, avenue Holland). «Au besoin, une membre du comité organisateur ou une ambassadrice du projet peut également aller chercher les produits, selon l'endroit convenu avec la donatrice (via la messagerie du site Internet ou celle de la page Facebook)», précise la blogueuse.  Officiellement débutée depuis la mi-août, la collecte se poursuivra jusqu’à la mi-novembre. «L'objectif est que chaque femme qui sera hébergée dans la prochaine année recevra un sac cadeau rempli de produits à son arrivée dans sa chambre», précise Marie-Anik. Les sacs seront ainsi répartis équitablement entre Montréal et Québec. Pour plus d’informations: viedesacoche.com