Voyage
11:59 6 juin 2018

Voyages estivaux: prendre la route sans tracas

On quitte le boulot pour deux semaines, la tête tranquille, aucune préoccupation. Toute la famille s’en va vers une longue destination sur la route des vacances. Mais attention, même en été, il faut rester alerte et être bien préparé à toutes éventualités. 

Une trousse d’urgence peut s’avérer salutaire en cas de pépin sur la route

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

En effet, la planification d’un voyage est essentielle et certains petits conseils et trucs pourront vous être très utiles pour ne pas gâcher l’itinéraire, comme nous explique Pierre-OIivier Fortin, conseiller en communication chez CAA-Québec.      

Une mise au point du véhicule

Quelques semaines avant le départ, il est requis de faire vérifier sa voiture chez un garagiste. «Ça va nous laisser le temps de faire les réparations nécessaires. Parce qu’un bris qui n’est pas visible, par exemple une suspension déficiente, peut causer bien des désagréments si elle brise en chemin, surtout loin de la maison, comme aux États-Unis. Il est toujours important aussi de remplir tous les fluides de la voiture, dont l’huile et le lave-glace».  

Une trousse de dépannage

«S’il vous arrive un pépin ou encore une mésaventure, elle sera indispensable et vous sauvera la vie. Elle contient des pansements, une lampe de poche, de la nourriture, et une batterie pour recharger son cellulaire, qui a le don de flancher lorsqu’on est mal pris, c’est la loi de Murphy.»

La pression des pneus

«Pas assez gonflé égal une surconsommation d’essence de l’ordre de 10 à 15%. Sur le total d’un voyage de quelques centaines de kilomètres, ça paraît sur la facture. La pression adéquate est indiquée à l’intérieur de la porte du véhicule ou dans le manuel du fabricant. Et certaines personnes croient que surgonfler les pneus peut procurer une économie à la pompe, et bien, c’est un mythe.       

Être vu et bien voir

Pierre-Olivier Fortin précise que ce sont deux règles d’or en sécurité routière. D’où l’importance de faire nettoyer ses phares, ce qui peut être vraiment significatif au niveau de la visibilité. Et avoir un pare-brise bien net améliore la vision en évitant ainsi les risques de collision. 

Ce n’est pas une course

«Considérez le trajet comme faisant partie du voyage. Il n’y a pas de trophée à se rendre le plus rapidement possible à destination coûte que coûte. Certains conducteurs prennent ça pour un défi et combattent la fatigue. Le prix, je vous le donne si vous avez l’honnêteté de dire que vous êtes fatigué et que vous passez le volant», conclut Pierre-Olivier Fortin.      

Pierre-Olivier Fortin, conseiller en communication chez CAA-Québec

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Jean-Philippe Dionne


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette