Sections

Pressions à l’école: soutien en santé mentale pour les étudiants

Publié le 20 août 2018

Un étudiant épuisé...

©Photo - Deposit Photos

(EN) Il est troublant de constater que les étudiants sont de plus en plus souvent mal équipés pour faire face au stress de l’enseignement secondaire et postsecondaire.

Une étude récente indique qu’environ 20 % (et plus) des étudiants canadiens de niveau postsecondaire sont aux prises avec des problèmes de dépression, d’anxiété et d’autres problèmes de santé mentale assez graves pour qu’ils aient de la difficulté à vivre leur quotidien. Cela est basé sur le 2016 National College Health Assessment survey (l’Enquête sur l’évaluation de la santé des collèges nationaux de 2016),, qui couvre l’Amérique du Nord et comprend les réponses des étudiants de 41 établissements d’enseignement canadiens.

Il peut même être difficile de cerner le besoin de soutien et ensuite d’y avoir accès. Une nouvelle communauté de soutien en ligne accessible à tous les Ontariens pourrait aider à répondre à ce besoin. C’est une option particulièrement utile pour ceux qui sont moins enclins à demander un soutien en personne.

Appelé Big White Wall, le programme en ligne est conçu pour aider les personnes de 16 ans et plus à faire face à la dépression, à l’anxiété et à l’isolement social. Un fournisseur de soins de santé peut recommander le service, mais les étudiants peuvent s’inscrire sur la plateforme en ligne sans recommandation. Big White Wall est offert gratuitement aux utilisateurs par l’entremise du gouvernement de l’Ontario et est mis en œuvre par Ontario Telemedicine Network.

« Big White Wall est une plateforme que les étudiants aiment en raison de la connexion avec la technologie, la capacité de discuter et de trouver d’autres ressources », déclare Janine Robb, directrice générale de la santé et du bien-être au campus St. George de l’Université de Toronto. « C’est un excellent outil pour une personne qui cherche à faire du travail thérapeutique par elle-même. Ce n’est pas aussi stigmatisant que de chercher des ressources en santé mentale. »

À l’Université de Toronto, les étudiants accèdent à de l’information sur Big White Wall, habituellement auprès d’infirmières en suivant des soins de santé mentale auprès d’un service de soins de santé intégrés. L’université a également participé à la mise à l’essai du service de 2016 à 2017, une initiative mise en œuvre par OTN.

Les utilisateurs peuvent communiquer avec d’autres personnes concernant des sujets ou de défis particuliers. Le site offre une séance de clavardage entre pairs animée par un conseiller et des cours de soutien guidés sur des sujets tels que la dépression, l’anxiété, la gestion du poids et l’abandon du tabac. Cela permet également d’afficher des sentiments à l’aide d’images, de dessins et de mots pour créer des œuvres d’art qui seront affichées sur le Wall (mur).

www.leditionnouvelles.com