Santé
17:29 16 avril 2018 | mise à jour le: 16 avril 2018 à 17:29 temps de lecture: 3 minutes

Parler avec vos enfants de la nouvelle réalité des drogues de la rue

(EN) Bien que le sujet puisse rendre certains parents mal à l’aise, parler de la drogue avec vos enfants est plus important que jamais. La crise des opioïdes, aggravée par la présence croissante du fentanyl hautement toxique dans les drogues illégales, a entraîné plus de 2 800 décès par surdose d’opioïdes en 2016 au Canada, et le nombre pourrait avoir atteint 4 000 en 2017.

Famille.

Photo – Deposit Photos

Malheureusement, le nombre croissant de surdoses et de décès attribuables à la contamination de drogues illégales par du fentanyl a transformé la réalité des jeunes Canadiens en ce qui concerne la drogue.

Vous doutez peut-être que votre adolescent consomme des drogues illégales ou connaisse quelqu’un qui en consomme… Sachez que le problème vous touche peut-être de plus près que vous ne le pensez. Selon les données de l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues, les adolescents sont cinq fois plus susceptibles que les adultes d’avoir consommé des drogues illégales au cours de la dernière année.

Certaines personnes peuvent développer un trouble d’utilisation de substances (parfois appelé « dépendance ») après avoir consommé des drogues illégales. D’autres peuvent commencer à avoir des problèmes après avoir consommé des drogues légales qui leur ont été prescrites, ou qu’elles ont obtenues de quelqu’un d’autre. La crise des opioïdes touche des gens de tous les âges, de tous les milieux et d’un bout à l’autre du pays.

Si vous êtes un parent, il est important de vous informer afin de pouvoir discuter avec vos adolescents des dangers des drogues de la rue. Voici certains faits que vous devriez connaître :

• C’est chez les jeunes Canadiens que le taux d’hospitalisations attribuable aux surdoses d’opioïdes augmente le plus rapidement.

• Il existe en moyenne 16 surdoses d’opioïdes entraînant l’hospitalisation par jour au Canada. Cela représente une augmentation de 19 % depuis 2014-2015.

• L’an dernier, au moins 4 000 Canadiens sont décédés des suites d’une surdose d’opioïdes. Plus de 20 % d’entre eux avaient moins de 29 ans.

Il n’y a pas de scénario préétabli pour parler des drogues avec votre adolescent, mais voici quelques conseils qui peuvent vous aider à amorcer la discussion :

Cherchez des occasions d’aborder le sujet de la consommation de drogues avec votre adolescent, par exemple, lorsque vous discutez de l’école ou de l’actualité.

• Écoutez-le. Respectez son opinion. S’il sent que vous êtes à l’écoute, il sera plus enclin à tenir compte de ce que vous lui direz.

• Donnez-lui la chance de s’exprimer et de poser des questions.

• Expliquez-lui clairement pourquoi vous vous inquiétez. Faites-lui savoir que ce qui vous préoccupe avant tout, c’est son bien-être.

• Concentrez-vous sur les faits plutôt que sur les émotions. Si votre adolescent consomme de la drogue, il se peut que vous éprouviez de la colère, de la tristesse, de la peur ou de la confusion. Ce sont des réactions normales; toutefois, il est plus productif de discuter du sujet plutôt que de discuter de ce que vous ressentez.

• Évitez de le juger.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *