Maison
09:27 31 mars 2018 | mise à jour le: 31 mars 2018 à 09:27 Temps de lecture: 2 minutes

L’habitation en bref (édition 28 mars 2018)

Courtes nouvelles de l’industrie de la construction résidentielle…

Logement à louer.

(Photo TC Media – Archives)

Milléniaux en confiance

Bien que le Québec affiche un des taux les plus élevés (55%) de locataires appartenant à la génération des milléniaux au pays, les acheteurs âgés entre 25 et 30 ans s’en sortent assez bien sur le marché immobilier. Selon une étude ciblée de Royal Lepage, une majorité d’acheteurs québécois dans cette tranche d’âge (89%, taux le plus élevé au pays) estiment qu’une propriété demeure un investissement sûr et que les prix sont à leur portée. Seuls 23% des répondants ont indiqué qu’ils ne procéderaient pas à l’achat d’une maison au cours des cinq prochaines années. En fait, les deux raisons les plus fréquemment citées par les répondants de la province pour repousser l’achat d’une propriété sont l’insécurité d’emploi (39%) et un budget insuffisant pour l’achat d’une propriété correspondant à leur idéal (34%).

Guichet unique pour le logement social

La Ville de Québec annonce le déploiement d’un projet pilote de registre partagé pour le logement subventionné. Le but est de simplifier les démarches des citoyens de Québec à la recherche de ce type de logement. Les demandes soumises par le biais du portail web (www.alsqc.com) ou de l’un des cinq points de services seront d’abord traitées par l’Office municipal d’habitation du Québec (OMHQ). Celle-ci a le mandat de valider l’admissibilité des demandes pour l’obtention d’un logement subventionné dans l’agglomération de Québec. Ensuite, en fonction des préférences exprimées par le demandeur admissible, les organismes gestionnaires de logement (COOP, OBNL ou HLM) pourront proposer au citoyen les logements subventionnés disponibles.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *