Gourmand
19:38 18 juin 2018

De nouvelles variétés de pêches qui plaisent aux consommateurs

(EN) En été, rien de plus agréable que de manger une pêche fraîche et juteuse. D’autant que ce fruit contient d’importants éléments nutritifs, dont notre corps a besoin pour rester en bonne santé : fibres, vitamine A, niacine et potassium, entre autres. La pêche constitue également une très bonne source de vitamine C.

Pêches

Photo – Deposit Photos

En premier lieu, l’agriculteur doit planter un pêcher. Après deux ou trois ans, l’arbre commencera à porter des fruits. Comme les fleurs des pêchers sont autofertiles, elles n’ont pas besoin d’être pollinisées par les insectes.

Les pêches sont peut-être le fruit à noyau le plus cultivé au Canada, mais saviez-vous qu’elles sont originaires de Chine? L’Ontario produit 82 % de la récolte nationale de pêches et de nectarines. Ces fruits ne sont toutefois pas à l’abri des attaques. En Ontario, le virus de la sharka a détruit près de 400 000 pêchers et nectariniers au début des années 2000.

Le Centre de recherche et d’innovation de Vineland collabore avec l’Université de Guelph, Agriculture et Agroalimentaire Canada et les Producteurs de fruits tendres de l’Ontario dans le but de trouver de nouvelles variétés de pêches – des variétés adaptées au climat canadien, tolérantes aux maladies et présentant une couleur de chair, une texture et une saveur améliorées.

Par conséquent, nous pouvons espérer des pêches encore meilleures dans l’avenir. Et les producteurs seront gagnants en offrant aux consommateurs des fruits qu’ils désirent acheter. Grâce aux nouvelles variétés, nous pourrons en outre manger des pêches au début de juillet, plutôt que d’avoir à attendre plus tard dans l’été.

 

http://www.leditionnouvelles.com

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *