Gourmand
19:55 14 avril 2017 | mise à jour le: 14 avril 2017 à 19:55 temps de lecture: 5 minutes

La nouvelle bière de microbrasserie à déguster à Québec est…

BIÈRE. Une toute nouvelle microbrasserie ouvre ses portes tel un bijou caché dans Limoilou. Les Brasseurs sur demande proposent quatre nouvelles bières dont la Blanche tropicale, qui promet de rehausser les week-ends d’été.

Le salon de dégustation d’une trentaine de places à l’entrée de la bâtisse permettra d’offrir huit lignes de fût.

TC Media – Mathieu Galarneau

La Blanche tropicale, qui s’installe dans les magasins de bières de la capitale ce week-end, offre une belle fraîcheur en entrée et développe une certaine amertume en bouche. Brassée avec pâte et jus de goyave, les écorces d’orange déposées en fermentation lui donnent une finition avec une légère pointe d’agrume.

Michel Marcoux développe les bières des Brasseurs sur demande, sur le chemin de la Canardière.

TC Media – Mathieu Galarneau

Qui est derrière ce nouveau nectar prêt à conquérir les papilles gustatives de Québec? Les Brasseurs sur demande est un projet de Bertrand Lemoyne et André Larouche, auxquels se sont joints Maxime Roussel et le brasseur d’expérience Michel Marcoux. TC Media Nouvelles a rencontré ce dernier fin mars, alors que le brassage avait commencé mais que la bière n’était pas encore sur les tablettes.

«Comme j’avais de l’expérience en brassage commercial, Ils m’ont approché pour faire partie du projet. Et moi, travailler dans Limoilou, ça m’intéresse», a expliqué M. Marcoux, résident du quartier qui brasse depuis une vingtaine d’années pour différentes marques bien connues comme la Barberie ou plus récemment la Brasserie générale de Charlesbourg, dont il était actionnaire avant de se lancer dans l’aventure des Brasseurs sur demande. «J’anime encore des dégustations à la Barberie!», raconte le passionné.

Ces deux petites cuves permettent aux Brasseurs sur Demande de produire des bières plus expérimentales.

TC Media – Mathieu Galarneau

L’idée des Brasseurs sur demande est de proposer plusieurs brassins spéciaux et exclusifs par année grâce à des cuves de fermentation de différentes grandeurs, soit 250, 500 et 1000 litres. Une idée révolutionnaire? «C’est un vieux concept! Les microbrasseries ont tellement grossi au cours des dernières années qu’ils ne peuvent plus faire ça. Rendu à 2000 litres, tu ne peux plus faire des bières exclusives parce que le stockage est moins facile», explique-t-il.

Une IPA anglaise est d’ailleurs disponible en exclusivité au IGA Jobidon de Limoilou. De plus, une India Session Ale brassée pour Ça goûte bon et illustrée par le bédéiste Philippe Girard est disponible à la Tabagie de la Place, sur Saint-Joseph.

Outre ces bières concoctées sur mesure, les Brasseurs sur demande ont élaboré une «Série laboratoire» qui se trouve à être les bières permanentes de la micro. «On devrait avoir quatre à six bières dans les dépanneurs spécialisés de la région de Québec sur 10 à 12 recettes annuellement», informe-t-il, soulignant qu’il s’agit également d’une carte de visite pour la compagnie naissante.

Un salon de dégustation bien caché

Le brasseur Michel Marcoux pose fièrement derrière sa Série laboratoire.

La microbrasserie est située au 1177, chemin de la Canardière, un endroit commercial un peu caché par deux blocs résidentiels à l’avant. «Les gens aiment connaître quelque chose que les autres ne connaissent pas… C’est comme un trésor!», ricane le brasseur.

Le salon de dégustation d’une trentaine de places à l’entrée de la bâtisse permettra d’offrir huit lignes de fût en tout temps, et M. Marcoux estime pouvoir offrir également de deux à quatre bières en bouteille dans une atmosphère rustique et conviviale.

Test de goût

Lors de son passage à la microbrasserie à la fin mars, Québec Hebdo a pu goûter à trois bières de la série laboratoire. Voici, bien humblement, les commentaires de l’auteur de ces lignes.

La Blanche tropicale

Assurément la bière à boire cet été. Elle offre une belle fraîcheur en entrée et développe une certaine amertume en bouche. Brassée avec pâte et jus de goyave, les écorces d’orange déposées en fermentation lui donnent une finition avec une légère pointe d’agrume.

Amertume : 4/10

Acidité : 6/10

Taux d’alcool : 5,3%

Appréciation générale : 9/10

La SMaSH Vienna

SMaSH comme dans «single malt and single hop», elle ressemble aux populaires IPA qui ont pris d’assaut les pubs de la province.

Amertume : 8/10

Acidité : 3/10

Taux d’alcool : 5,5%

Appréciation générale : 8/10

La Stout thé chai

TC Media – Mathieu Galarneau

La Stout thé chai

Encore une bière surprenante qui montre toute la compétence et l’audace des Brasseurs sur demande. L’idée de mixer le thé et la bière n’est pas nouveau (bonjour à la Barberie!), mais ici, le goût onctueux et crémeux de la stout est rehaussée par les épices et la cannelle du thé chai. Elle demeure également peu sucrée comparativement à d’autres stouts. Un mariage parfait!

Amertume : 2/10

Acidité : 2/10

Taux d’alcool : 5,5%

Appréciation générale : 9/10

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *