Art De Vivre
08:09 15 mai 2021 | mise à jour le: 15 mai 2021 à 11:18 temps de lecture: 2 minutes

Peinture d’ici née d’une association entre BMR et Laurentide

Peinture d’ici née d’une association entre BMR et Laurentide
André Buisson, p.-d.g. chez Société Laurentide, Félix Buisson, v-p ventes chez Société Laurentide et Marc-André Lebel, copropriétaire des magasins BMR Pierre-Naud à Saint-Ubald, où le dévoilement de la nouvelle peinture a eu lieu. /Photo gracieuseté

DÉCORATION. Alors que plusieurs grands joueurs de l’industrie de la peinture et du revêtement ont délocalisé leur production ces dernières années, BMR poursuit son engagement à soutenir l’achat local. C’est avec cette intention que le quincaillier s’associe au manufacturier québécois Société Laurentide, pour lancer sa nouvelle marque maison de peinture conçue et fabriquée ici Splendi.

Les peintures Splendi sont conçues sans COV (composés organiques volatils). Leur technologie nanotech les rendent plus lavables et résistantes aux égratignures de même qu’aux moisissures.

Chez BMR, les produits de peintures viennent au 2e rang des produits les plus populaires, après les matériaux de construction. De plus, les ventes de cette catégorie de produits sont en hausse de plus de 15% en cette année de confinement.

Grand importateur

Bien que l’industrie de la peinture et du revêtement soit importante au Canada, avec plus de 85 000 emplois et plus de 12G$ de retombées économiques directes et indirectes, le pays demeure un importateur net de matières premières, de peintures et de revêtements, ainsi que d’adhésifs et de mastics. À l’échelle du Québec, les ventes de l’industrie avoisinent les 13 millions de gallons (ou 52 millions de litres), suivant une croissance de plus de 10% en 2020.

«Cette entente de partenariat se veut une occasion de mettre en valeur le savoir-faire. C’est aussi une reconnaissance des efforts du fabricant québécois de peinture, pour démontrer la capacité de l’industrie à faire les choses de manière plus durable», précise-t-on chez BMR.

Les peintures Splendi sont sans COV (composés organiques volatils) et possèdent une technologie nanotech qui augmente sa résistance aux égratignures et aux moisissures. /Photo gracieuseté

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *