Art De Vivre
11:07 18 novembre 2020 | mise à jour le: 18 novembre 2020 à 11:14 temps de lecture: 3 minutes

Le LARA 3D ouvre de nouvelles perspectives en reconstruction anatomique

Le LARA 3D ouvre de nouvelles perspectives en reconstruction anatomique
Photo: Image tirée d’une vidéoLa production de prothèses orthopédiques par impression 3D fera augmenter la qualité des soins au Québec.

SANTÉ. Depuis peu, une collaboration entre Investissement Québec et le CHU de Québec a permis de doter le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) d’un laboratoire de reconstruction anatomique 3D. Il s’agit non seulement d’une première provinciale, mais également nationale permettant de faciliter certaines interventions chirurgicales.

Baptisé LARA 3D, cette infrastructure unique apporte une expertise d’avant-garde dans la fabrication de prothèses implantables. Celles-ci sont conçues sur mesure pour les besoins de chaque patient à l’aide de technologies d’imagerie, de modélisation et de production 3D. Les installations à la fine pointe ont bénéficié d’un investissement de plus de 8M$ dans l’achat d’équipements spécialisés.

La première innovation issue du LARA 3D est une barre de reconstruction mandibulaire à implanter. Elle est destinée aux personnes atteintes d’un cancer de la bouche affectant l’os de la mâchoire. L’impression 3D, ou fabrication additive, résorbe les problèmes de conformité rencontrés avec les prothèses industrielles. Autres avantages notoires, on parle d’intervention facilitée, de saignement amoindri et de guérison accélérée.

Il devient désormais possible de concevoir un implant sur mesure à partir de l’imagerie interne du patient et suivre les contours uniques de l’os à réparer. Il est fabriqué à partir de métaux biocompatibles grâce à une impression 3D par fusion sur lit de poudre par laser ou par faisceau d’électrons.

Pour en savoir plus sur le LARA 3D, visionnez cette vidéo.

Ce qu’ils en disent:

  • «Avec la création du laboratoire de reconstruction anatomique 3D, les chercheurs québécois se démarquent une fois de plus et confirment la position concurrentielle de nos établissements de recherche à l’international. Le gouvernement du Québec réitère son engagement à appuyer la recherche collaborative et l’innovation, particulièrement dans le domaine médical. Les résultats visent à améliorer non seulement le travail des professionnels de la santé, mais également la qualité de vie des patients.» – Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation

  • «L’impression 3D médicale va changer le milieu hospitalier en facilitant les chirurgies de reconstruction difficiles, en réduisant à la fois la durée des interventions et le temps de récupération des patients, tout en permettant de produire des implants sur mesure à des coûts accessibles. En tant que chef de file de la fabrication additive, Investissement Québec – CRIQ est fier d’ouvrir de nouvelles possibilités non seulement pour le secteur de la santé, mais pour tout l’écosystème de l’impression 3D au Québec.» – Lyne Dubois, vice-présidente d’Investissement Québec – CRIQ

  • «L’innovation étant une des valeurs centrales du CHU de Québec-Université Laval, les avancées en impression 3D médicale sont des exemples concrets de la portée de notre mission de recherche clinique qui font en sorte que nous repoussons encore les limites de la science. Nous sommes fiers de ce projet en médecine personnalisée piloté par l’équipe de Gaston Bernier et nos partenaires d’Investissement Québec – CRIQ, qui se sont lancés dans cette aventure pour le bénéfice de nos patients.» – Martin Beaumont, président-directeur général du CHU de Québec – Université Laval

Le secteur de la fabrication additive du Québec entier profitera des équipements et de l’expertise du LARA 3D

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *