Art De Vivre
14:19 1 octobre 2020 | mise à jour le: 1 octobre 2020 à 14:21 temps de lecture: 2 minutes

Contribution universitaire à un bracelet contre la Covid-19

Contribution universitaire à un bracelet contre la Covid-19
Photo: (Métro Média – Archives)

SANTÉ. Des chercheurs de l’Université Laval, de l’Université McGill et de l’Université de l’Alberta collaborent avec iMD Research de Montréal, afin de créer un bracelet qui surveille les signes vitaux des patients en temps réel. Le dispositif pourra détecter des anomalies et dépêcher de l’aide médicale visant à sauver des vies.

La recherche est réalisée par l’entremise d’un programme de l’organisme Mitacs, qui favorise la croissance et l’innovation au Canada. L’équipe prévoit déployer le dispositif dans des foyers de soins infirmiers. L’initiative contribuera à surveiller les complications liées à la Covide-19 chez les personnes âgées, y compris la fièvre et la détresse respiratoire.

Ce futur équipement portatif fait appel à des techniques de détection biomédicales, de conception de circuits et de systèmes, ainsi qu’à l’intelligence artificielle (IA). Le dispositif attaché au poignet sera en mesure de prédire la probabilité que le porteur ait besoin d’être hospitalisé en fonction de ses signes vitaux. Il peut aussi s’arrimer au système de traçage de contacts implanté dans plusieurs provinces.

Compacte et efficace

«Nous pensons pouvoir concevoir le plus petit dispositif de surveillance de signes vitaux au monde. Déployé à grande échelle, il sera abordable et fournira une assistance directe et efficace aux patients et à leurs familles, ainsi qu’au personnel de soins de santé. Ce pourrait être d’une aide immense pour soutenir la relance de l’économie»,  explique le chargé du projet, Benoît Gosselin, professeur au Département de génie électrique et de génie informatique à l’Université Laval.

Les travaux de son équipe partent du fait qu’environ 2 à 8% des cas de Covid-19 ont des symptômes sévères. Celles-ci peuvent mener à la détresse respiratoire, la défaillance des organes et même la mort. Le développement du bracelet vise à détecter ces complications causées par le virus et ainsi aider à sauver des vies.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *