Art De Vivre
14:33 5 février 2020

Unité mobile de soins déployée en milieu industriel

Unité mobile de soins déployée en milieu industriel
Pierre Dolbec, CPIQ, Pascale Drolet, Groupe Dorso, et Jean-François Dufresne, Préverco, dans une salle de traitement de la première unité mobile de soins. (Photo Métro Média – François Cattapan)

SANTÉ. Les travailleurs des parcs industriels disposent d’une nouvelle option en matière de bien-être personnel. Une unité mobile de soins mise à l’essai avec succès dans la région pourrait même faire des petits.

Ce concept novateur a germé dans la tête de la chiropraticienne Pascale Drolet au fil de sa pratique. Voyant les limites des consultations en milieu de travail, la directrice du Groupe Dorso a eu l’idée de ce projet de roulotte multiservice. «L’objectif vise à rendre accessibles les services de santé globale à proximité des grandes entreprises. Ça devient plus facile de rejoindre la clientèle et ça désengorge le réseau public», indique-t-elle.

Une première unité mobile de soins a été implantée devant l’usine Préverco, dans le parc industriel François-Leclerc à Saint-Augustin. Devant l’enthousiasme constaté lors du projet pilote mené au cours de l’automne, Dorso et ses partenaires envisagent un déploiement élargi. Déjà, le parc industriel Colbert sera visité dans les prochains jours sur les terrains des Immeubles Roussin. On lorgne aussi vers le parc Cardinal à Vanier, le parc technologique, ainsi que les espaces aéroportuaires et portuaires.

Le président de la Corporation des parcs industriels de Québec (CPIQ), Pierre Dolbec, y a tout de suite vu un potentiel prometteur. «Dès qu’on m’a présenté le projet, déclare-t-il, j’ai été emballé. C’est fait sur mesure pour les zones industrielles. Ça répond aux besoins de flexibilité des employés et des employeurs. Mis à part la conversion d’une roulotte de chantier en unité de soins pour environ 60 000$, l’opération se fait à coût quasi nul. Les services sont remboursés en bonne partie par les plans d’assurance collective.

Avantages concrets

Bien que l’unité mobile accueille tous les travailleurs du parc industriel François-Leclerc, Préverco tire pleinement avantage de cette ressource implantée sur ses terrains. «Dans de grandes entreprises comme la nôtre, souligne son président Jean-François Dufresne, les horaires sont atypiques. Ce projet facilite l’accès aux soins, simplifie la vie des travailleurs et améliore leur bien-être par la conciliation travail-famille. Ultimement, ça réduit la perte de temps de travail et même l’absentéisme.»

Parmi les services offerts sur place, mentionnons: soins infirmiers, chiropractie, massothérapie, physiothérapie, kinésiologie, ainsi que prélèvements, vaccination et santé voyage. S’ajouteront prochainement des consultations à distance en télénutrition, télémédecine et télépharmacie. Réservation via le site Internet du Groupe Dorso.

Pour plus d’information: www.groupedorso.ca/cliniquemobile.

Une unité mobile de soins coûte 60 000$ à aménager, incluant les raccords en eau et électricité. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *