Art De Vivre
08:50 15 septembre 2019

Acquéreurs potentiels plus frileux et réticents à Québec

Acquéreurs potentiels plus frileux et réticents à Québec
La maison unifamiliale reste le rêve ultime de la grande majorité des acquéreurs et plusieurs sont prêts à aller en banlieue pour y accéder. (Photo Métro Média – Archives)

ANALYSE. Dans la région de Québec, il appert que 20% des ménages ont l’intention d’acheter une propriété au cours des cinq prochaines années, comparativement à 23% pour la province. Ce sont les 18-34 ans qui manifestent le plus fort désir d’acheter, puisque 44% d’entre eux prévoient faire un tel achat d’ici cinq ans.

Voilà ce que révèle l’enquête conjointe menée par l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) et le Fonds immobilier FTQ. L’étude confirme la réticence des ménages à passer à l’action, même si le marché de Québec favorise les acheteurs depuis le 1er trimestre de 2015.

De fait, la proportion de ménages désireux d’acquérir une demeure a reculé de 4% entre 2016 et 2018. Cette tendance à la baisse est de 3% chez les accédants à la propriété. Leur situation financière et personnelle ainsi que la mise de fonds nécessaire représentent les principales raisons qui freinent l’achat.

La propriété existante a la cote

Par ailleurs, il ressort que la propriété existante attire davantage d’acheteurs potentiels de la région de Québec (61%), qui la perçoivent moins coûteuse qu’une propriété neuve. Sur cet aspect, les jeunes partagent l’avis de leurs aînés (62%). La maison unifamiliale fait rêver 65% des acheteurs potentiels et elle est le coup de cœur de 84% des 18-34 ans.

À noter que 59% de cette génération millénaire ont déclaré préférer s’établir en banlieue plutôt qu’au centre-ville. Les ménages de la région de Québec prévoient débourser 268 300$ en moyenne pour leur propriété, ainsi que 13 800$ en rénovations.

Les boumeurs attirés par la location

L’enquête a aussi permis d’observer que les ménages de 55 ans et plus ont un fort attrait pour la location (51%) lorsqu’ils prévoient vendre leur propriété. Cette tendance s’avère plus forte dans la région de Québec que dans celle de Montréal (43%) et que dans l’ensemble du Québec (42%). Les principales raisons qui incitent les boumeurs à vendre leur propriété sont: l’avancement en âge, le désir d’améliorer sa qualité de vie et le désir d’alléger l’entretien d’une maison.

Intentions d’achat d’ici cinq ans chez les 18-34 ans

  • 44% ont l’intention d’acheter une propriété d’ici cinq ans
  • 84% veulent acheter une maison unifamiliale
  • :59% veulent s’établir dans une banlieue

Achats faits au cours des cinq dernières années

  • 84% ont obtenu un prêt hypothécaire dès la première demande
  • 32% ont utilisé le RAP comme principale source de mise de fonds
  • 17% ont opté pour une copropriété et 83% pour une maison unifamiliale

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *