Art De Vivre
12:00 1 mai 2019

Tendances mode 101: Besoin de l’aide d’une styliste?

Tendances mode 101: Besoin de l’aide d’une styliste?
(Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

VÊTEMENT. Le métier de styliste est encore méconnu alors qu’il n’y a pas si longtemps, leurs services étaient exclusivement requis sur les tournages et les shooting photo. Quand magasinage rime avec cafouillage, il est peut-être temps de se faire accompagner d’une styliste afin de nous guider dans cet univers des tendances changeantes. Avec maintenant plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la mode, Mademoizelle Fizz Stylisme se spécialise dans le stylisme personnalisé en faisant du magasinage accompagné.

Originaire de Château-Richer, la styliste habite L’Ange-Gardien et fait de la mode sa seconde passion avec la musique. «J’ai commencé à faire ça par passion en faisant du stylisme de plateau, pour des tournages de pub et de mode, et par la suite, quand Laurier Québec a décidé d’offrir le service en 2011, je suis devenue styliste affiliée», raconte-t-elle.

Combien ça coûte

À Laurier, chacune des quatre stylistes a un tarif horaire particulier, en tant que travailleuses autonomes affiliées. «Le centre fait la promotion de nos services et nous fournit la clientèle», explique Mademoizelle Fizz.

Les tarifs varient de 150$ pour 1 heure à 300$ pour 3 heures. Dans chacun des forfaits est incluse une carte cadeau de 50$. Il n’y a aucune obligation d’achat dans le forfait. Par ailleurs, Mademoizelle Fizz offre aussi ses services personnalisés par l’entremise de son propre site internet donc elle peut magasiner ailleurs avec une cliente ou simplement faire le tri de sa garde-robe avec elle.

Les tendances ce sont des lignes directrices desquelles on peut s’inspirer, et non pas dont on doit s’inspirer, pense Mademoizelle Fizz. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

Comment ça fonctionne

«On commence par faire l’analyse de la silhouette et la fameuse palette de couleurs, puis, on analyse les besoins particuliers des gens. Moi je suis pratico-pratique, je ne suis pas là pour dire aux gens de prendre ou de perdre du poids. J’habille au mieux les formes telles qu’elles sont maintenant. On joue avec la diversité corporelle. Mon but ultime ce serait d’éliminer le stress lié aux vêtements parce que s’habiller c’est supposé être quelque chose de le fun qui nous permet d’exprimer comment on se sent sur le moment», pense-t-elle.

Elle conseille d’ailleurs aux clientes de mettre des souliers confortables pour magasiner efficacement, «parce que magasiner c’est du sport!».

«Une styliste va aider la cliente (ou le client) à mieux connaître ce qui lui fait bien, autant au niveau des coupes, des couleurs que des textiles, pour rendre leur shopping plus efficace et agréable. Parce que si tu as bien identifié les choses qui te font bien, tu ne te retrouveras pas avec des vêtements qui ne te font pas si bien ou que tu n’aimes pas tant, ou qui ne vont avec rien d’autres dans ta garde-robe,» énumère Mademoizelle Fizz.

Il semblerait que mieux acheter, c’est économique au bout du compte. «On arrive chez le client et on décide de ce qui manque pour compléter et pour ne pas se retrouver avec des doublons. On peut aussi apporter des morceaux qu’on aime en boutique pour les agencer sur place. Je suis déjà aussi allée fouiller dans la garde-robe de gens pour faire des kits avec ce qu’ils ont et faire des mélanges auxquels ils n’avaient pas pensé. La styliste, c’est une genre de coach de vie du vêtement!», finit-elle en éclatant de rire.

Plus d’info : Mademoizelle Fizz, styliste vestimentaire, sur mademoizellefizz.com

La styliste, c’est une genre de coach de vie du vêtement!

Mademoizelle Fizz

 

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Linda Renaud

    C’est « un des cadeaux » que je voudrais pour ma fête en mai, j’aimerais vraiment ça, avoir une personne qui s’y connait vraiment avec qui je pourrais « magasiner » WOW !!! Quel beau cadeau ça me ferais…… 😉 On ne sait jamais, peut-être peut-elle faire un tirage, (en espérant le gagner bien entendu ;-))