Art De Vivre
11:30 6 avril 2019

Yoga pleine conscience dans les écoles : Une tendance appelée à s’intensifier

Yoga pleine conscience dans les écoles : Une tendance appelée à s’intensifier
(Photo - Deposit Photos)

STRESS. De nos jours, les enfants doivent performer dès leur plus jeune âge dans une société qui va vite et qui leur demande de suivre le rythme. Le yoga et la méditation peuvent alors devenir des outils de gestion du stress utiles dans nos écoles.

«Beaucoup de parents sont fatigués et n’ont pas tant d’énergie pour faire des activités avec leurs enfants, donc ils les inscrivent partout, de peur que ces derniers manquent quelque chose. Nous avons un problème de performance dans notre société. Et les enfants n’apprennent pas comment gérer leur stress, ça leur prend des outils. Ils ont des parents stressés avec des vies effrénées et on leur dit d’être des enfants, mais ils doivent suivre le flot de la vie, on les garoche», croit Mona Lechasseur, professeure de yoga et de médiation pleine conscience adaptée chez Thera Yoga.

Selon elle, la pleine conscience est de plus en plus présente dans les écoles pour outiller les enfants à mieux gérer leur stress. Elle dit voir l’ouverture de la direction et des enseignants face à cette méthode. «Ce sont les décideurs dans tout ça et plusieurs d’entre eux ont envie de faire vivre cette expérience-là aux enfants pour une classe plus zen. J’ai donc créé une formation pour les enseignants de niveau primaire inspirée de Mind Up. »

Mind Up est un programme que les écoles peuvent acheter pour l’intégrer dans leur classe. Le concept de base de cette philosophie c’est : apprendre à relaxer pour mieux apprendre à l’école. En les recentrant, en les aidant à s’ancrer dans le présent, leur conscience s’ouvre. «Lors d’une séance de yoga pour enfants, on va utiliser les postures de façon ludique et accessible pour les faire bouger, leur faire découvrir cet outil de gestion du stress, les faire respirer et les aider dans leur concentration.»

Introduire le yoga aux plus jeunes et l’adapter à leurs besoins et à leurs aptitudes, ça sert aussi à unir un groupe. Les enfants apprennent ainsi à avoir une meilleure connaissance d’eux-mêmes et de leur corps.  «On visite des parties du corps, on se concentre sur la respiration. Certains jeunes répondent vraiment bien, ils se déposent, ils relaxent» affirme la professeure de yoga.

Mona Lechasseur est confiante que le yoga deviendra de plus en plus présent dans nos écoles. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

Mona Lechasseur croit fermement qu’il faut adapter le yoga aux gens et non le contraire.  L’idée c’est d’être en mode ÊTRE plutôt qu’en mode FAIRE. «Dans les écoles pour le moment c’est seulement dans le cadre d’activités sporadiques que nous voyons les cours de yoga, lors de journée d’activités par exemple. Par contre, au secondaire, j’y vais à toutes semaines sur l’heure du dîner pour les profs», raconte-t-elle. Elle croit d’ailleurs que la tendance du yoga et de la méditation sera de plus en plus forte dans les années à venir. «Ça va devenir de plus en plus présent c’est certain. Les gens sont ouverts à ça. Aux États-Unis, à certains endroits, ils ont remplacé les retenues par des séances de méditation. »

Apprendre à gérer son stress

Mona Lechasseur travaille actuellement à monter un programme de gestion du stress pour les enfants entre 6 à 11 ans qui comprendra de la pleine conscience et du yoga. Il consistera en un programme en ligne avec des vidéos et des outils pour les parents et les enfants. «Je comte engager des professionnels, des psychologues, travailleurs sociaux pour expliquer aux parents de façon théorique comment ça se passe dans la vie des enfants. Le but c’est d’aider les enfants à reconnaître leur stress, à nommer ce qu’ils ressentent, pour ensuite trouver des solutions. »

Plus d’info : http://www.therayoga.net

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *