Art De Vivre
10:55 16 janvier 2019

Nouvel outil de soutien aux personnes résidant en chambre

Nouvel outil de soutien aux personnes résidant en chambre
Pour s'y retrouver, le CMCQ vient de lancer les fiches «Ma chambre, mes droits». (Photo gracieuseté)

Lancement des Fiches Ma chambre, mes droits

LOGEMENT. Le Comité maison de chambres de Québec (CMCQ) vient de faire paraître les fiches Ma chambre, mes droits concernant les recours et responsabilités des chambreurs et chambreuses. Il s’agit d’un outil pratique et surtout d’un aide mémoire utile pour profiter de ce type d’hébergement.

Le projet Ma chambre, mes droits est né du constat que les personnes vivant en maison de chambres voient leurs droits de locataires régulièrement lésés sans toujours avoir les connaissances ou les moyens pour les faire respecter. L’initiative consiste en la création d’un cartable d’une trentaine de fiches informatives sur les droits, recours et responsabilités de ces personnes.

La diffusion de ces fiches se fera principalement sous formes d’ateliers interactifs et de kiosques coanimés par des experts de vécu (personnes vivant ou ayant vécu en chambre) dans différents organismes communautaires, afin de partager ces connaissances avec les personnes concernées. Les intervenants qui travaillent avec les chambreurs pourront aussi bénéficier des ateliers.

La parution des fiches marque l’aboutissement de plusieurs mois de travail par un groupe composé d’experts de vécu et de partenaires. Tout au long de la démarche, l’implication des experts de vécu a permis de s’assurer que le contenu refléterait bien les besoins et la réalité des personnes vivant en chambre, en plus de vulgariser le tout dans un langage clair et simple.

Le lancement des fiches Ma chambre, mes droits se fera officiellement le mercredi 30 janvier dès 16h30 à la Brasserie artisanale La Korrigane (380, rue Dorchester) à Québec.

Plus de 1300 personnes résident en chambre dans la ville de Québec. En effet, pour les gens vivant seuls et avec peu de moyens, la chambre est souvent la seule option abordable pour se loger. Les chambreurs se retrouvent souvent dans des maisons de chambres insalubres, non sécuritaires et/ou dans un état lamentable (exiguïté des lieux, dysfonctionnement des équipements dans les aires communes, punaises de lit, moisissures, absence de détecteurs de fumée, portes qui ne se verrouillent pas, etc.). Ainsi, les conditions de vie sont loin d’être de tout repos et les chambreurs voient leurs droits de locataires régulièrement lésés sans toujours avoir les connaissances ou les moyens pour les faire respecter.

Le CMCQ est une table de concertation intersectorielle qui oeuvre à l’amélioration des conditions de vie des personnes vivant en maison de chambres (chambreurs et chambreuses). Il profite de l’expertise d’une vingtaine de partenaires provenant de divers milieux et de personnes vivant ou ayant vécu en chambre, considérés comme des experts de vécu.

(Source: CMCQ – L’Archipel d’Entraide)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *