Sections

La bataille du couple se poursuit

Gazon synthétique à Saint-Émile


Publié le 14 septembre 2018

Martin Dignard montrant une partie des pages de la pétition.

©(Photo Métro Média – Alain Couillard)

AMÉNAGEMENT. Un couple de Saint-Émile, France Bourgault et Martin Dignard, se bat depuis des mois avec la Ville de Québec pour conserver le gazon synthétique, installé à grands frais l’an dernier. Une pétition et un morceau de gazon synthétique, déposés lors du conseil municipal du 27 août, ont permis de repousser les amendes liées à ce dossier jusqu’au 17 septembre.

Lors de la dernière assemblée publique, le couple a précisé avoir investi 8000$ pour la pose de gazon synthétique à sa résidence située sur la rue Vézina. C’est en octobre 2017 qu’un premier constat d’infraction a été remis aux propriétaires. Cet avis de non-conformité arrivait peu de temps après la fin des travaux.

France Bourgault précise ne pas comprendre la situation puisqu’elle avait insisté, auprès de l’entrepreneur, afin de s’assurer que cette pose était légale. Ce qu’il avait confirmé pour en avoir déjà installé ailleurs. Le dernier avis de trois, reçu en juillet, dont une copie a été transmise au conseiller du quartier Steeve Verret, précisait que le gazon devait être retiré complètement au plus tard le 31 octobre.

La propriétaire indique que les membres de l’opposition à la Ville de Québec ont déposé une motion à cet effet et toutes les amendes liées à ce dossier ont été suspendues jusqu’au prochain conseil prévu le 17 septembre. Mme Bourgault souhaite que les membres de l’opposition et ceux de l’équipe Labeaume en arrivent à une entente afin de régulariser cette situation qui ne serait pas unique dans la Ville.