Sections

Quand la santé va, tout va!

Vieillir en santé


Publié le 13 octobre 2018

Gilles Lapointe durant sa prestation de Blue Suede Shoes d'Elvis Presley.

©(Photo Métro Média – Jean Carrier)

MODE DE VIE. La démographie du Québec indique que la population vieillit et continuera de le faire dans les prochaines années. Ce changement amène des modifications importantes dans la perception du vieillissement. La table de concertation des aînés de Beauport a invité la personnalité publique et médecin, Gilles Lapointe, à donner une conférence sur l'importance de vieillir en santé. 

«Il n'y a pas de pilule magique qui existe, les gens doivent prendre le temps de bien faire les choses. Pour faire des changements dans sa vie, il faut y aller avec de petites victoires tous les jours. C'est facile à dire, mais ce n'est pas facile à faire», explique le médecin qui a captivé son audience pendant près de deux heures.

Plusieurs sujets ont été abordés dont l'importance de bien s'alimenter et le style de vie, mais aussi les choses à éviter. «Le stress et les conflits sont des tueurs! C'est aberrant le nombre de familles qui ne vivent pas en harmonie et qui génèrent des conflits. L'inquiétude tue les gens. L'être humain est un tout et la santé mentale est aussi importante que la santé physique. Si ça ne va pas bien avec la tête, très rapidement les problèmes vont commencer avec le corps.»

En ce qui concerne la santé physique, l'homme de 71 ans recommande de surveiller de près l'alimentation. «On doit se nourrir d'un régime composé de 50% de fruits et légumes tout en essayant de réduire le sucre au maximum. Comme j'ai mentionné, il faut y aller progressivement. Ce n'est pas demain matin qu'une personne va se nourrir de pois chiches, de riz sauvage et de figues en grosse quantité…»

Rire est important

Briser l'isolement pour les aînés est un sujet primordial qui a été discuté dans les médias. Plusieurs méthodes peuvent être employées, mais encore une fois le docteur avait une mise en garde pour les gens. «Les médias sociaux sont dangereux. Un drôle de nom parce qu'ils isolent une personne et engendrent beaucoup de stress. Chaque fois qu'une personne interagit sur les médias sociaux ou par l'envoi d'un message texte, il y a une attente d'une réponse qui se crée et cette attente peut générer du stress. Je ne dis pas de tout couper, il faut simplement se responsabiliser et établir si c'est une nécessité», ajoute celui qui n'a pas la langue dans sa poche.

Tout au long de sa conférence, l'homme place plusieurs blagues qui font rire la salle. Il assure que le rire est un puissant remède au stress. «Si tous les jours, les gens trouvaient le temps de se reposer, de relaxer et de rire, je vous assure qu'il n'y aurait pas de problème.»

Le sympathique septuagénaire termine la conférence en chantant des airs d'Elvis qui font danser la salle remplie de personnes aînées. Une scène qui était difficile à imaginer au début de la conférence.