Politique
12:55 7 septembre 2022 | mise à jour le: 7 septembre 2022 à 13:06 Temps de lecture: 11 minutes

La parole aux candidats | Jean-Lesage

La parole aux candidats | Jean-Lesage
Photo: Gracieuseté/Montage Métro

Cette semaine, Métro vous présente les candidats dans la circonscription de Jean-Lesage à l’aide de trois questions ciblant des enjeux majeurs.  

bannière élections québec 2022

Christiane Gamache, Coalition avenir Québec   

Christiane Gamache a œuvré pendant plus de 35 ans en éducation et est résidente de Jean-Lesage depuis plus de 30 ans. Tantôt enseignante, tantôt directrice d’école, la réussite à l’école et la persévérance scolaire sont des thèmes qui la touchent particulièrement. / Photo Gracieuseté

Comment aborder le défi de la pénurie de main-d’œuvre qui affecte l’économie?

«La pénurie de main-d’œuvre représente un défi pour la croissance de l’économie. La grande région de Québec n’y fait pas exception, car la région se situe dans le creux d’un cycle où il y a davantage de gens quittant le marché du travail par rapport à ceux l’intégrant. Cela étant dit, l’économie régionale demeure robuste et se maintient à son niveau record de près de 40 G$ annuellement avec des perspectives de croissances optimistes. Accueillir davantage d’étudiants étrangers, augmenter l’offre de requalification et rapprocher les clientèles éloignées du marché du travail.» 

Quelle option privilégiez-vous pour favoriser la mobilité dans la région?

«Quiconque demeure dans la grande région de Québec, sait que la mobilité est un enjeu important. Notre gouvernement a présenté le Réseau Express de la Capitale qui assure le plus grand chantier de mobilité. Une vision moderne qui permet l’ajout de voies dédiées pour le transport en commun, le réseau structurant et le tunnel Québec-Lévis.» 

Quelle est votre priorité locale pour votre circonscription?

«De favoriser et travailler activement avec tous les partenaires à l’avancement de la phase IV de la Promenade Samuel-De Champlain. Les autres thèmes qui me touchent sont l’inflation que vivent les Québécois, rendre les soins de santé plus accessible et valoriser la santé et le bien-être par la pratique d’activités physiques, sportives et récréatives.» 

bannière élections québec 2022

Denise Peter, Parti conservateur du Québec 

Denise Peter est professeure d’anglais langue seconde au Cégep François-Xavier-Garneau depuis 1997. Présidente du Parti conservateur du Québec, elle s’est également présentée aux élections municipales de novembre 2021 sous la bannière du parti Québec 21. / Photo Gracieuseté

Comment aborder le défi de la pénurie de main-d’œuvre qui affecte l’économie?

«Reconnaître les diplômes des nouveaux arrivants, en particulier dans les domaines de la santé et de l’éducation; Créer des incitatifs pour les retraités, comme plus que doubler le crédit d’impôt pour les retraités qui souhaitent retourner sur le marché du travail; Augmenter le taux de diplomation, notamment dans les filières professionnelles et techniques.» 

Quelle option privilégiez-vous pour favoriser la mobilité dans la région?

«Offrir le transport en commun gratuit dans la région de Québec en tant que projet-pilote pour un an ou deux, pour réellement prendre la mesure de l’appétit de la population pour plus de transport en commun; Stopper le tramway qui va causer de graves entraves à la circulation automobile, piétonnière et cycliste sans une réelle augmentation dans l’offre actuelle du transport en commun; Construire un 3e lien-pont à l’est qui servira de périphérique pour contourner la ville de Québec. Ce pont permettra ainsi de grandement réduire le trafic de transit qui passe entre autres par Jean-Lesage, donnera un accès plus rapide à l’hôpital Enfant-Jésus, qui dessert aussi l’est de Québec sur la rive sud; et incitera le développement du Port de Québec à l’est de Lévis.» 

Quelle est votre priorité locale pour votre circonscription?

«Augmenter l’exemption personnelle de base d’impôt à 20,000$; réduire les taux d’imposition de 2% pour les revenus entre 0 et 92 580$; cesser de taxer la revente de tous biens usagés, qui sont des produits de consommation souvent importants pour les démunis; et éliminer les taxes sur l’essence. 

Côté logement, au lieu de subventionner la construction de nouveaux HLM, donner directement aux personnes et familles à faibles revenus en leur versant une allocation-logement bonifiée, ce qui donne aux locataires la possibilité de choisir leur logement au lieu de leur imposer un logement dit “social”.» 

bannière élections québec 2022

Michaël Potvin, Parti québécois 

Résident de Jean-Lesage depuis 13 ans, Michaël Potvin a été élu personnalité d’affaires de la Jeune chambre de commerce en 2016. Il a réalisé un DEC en urbanisme au Cégep de Jonquière avant de s’installer à Québec en 2008 afin de travailler à la Commission de la Capitale nationale puis se lancer en affaires. / Photo Gracieuseté

Comment aborder le défi de la pénurie de main-d’œuvre qui affecte l’économie?  

«D’abord un enjeu économique, la pénurie de main-d’œuvre a également une profonde dimension sociale. Jean-Lesage est l’une des circonscriptions les moins bien nanties du Québec, il faut déployer des efforts pour accompagner et réintégrer sur le marché du travail des citoyens n’y sont plus actifs, mais qui pourraient l’être. Cela signifie aussi d’offrir des incitatifs avantageux aux travailleurs qualifiés à la retraite et permettre à ceux qui le souhaitent de retourner sur le marché du travail. Ces travailleurs qualifiés sont déjà formés, il faut qu’ils voient un avantage à retourner travailler.» 

Quelle option privilégiez-vous pour favoriser la mobilité dans la région?

«Nous rejetons le 3e lien proposé par la CAQ qui viendra faire déferler plus de 50 000 voitures par jour dans Lairet. Notre proposition de train léger reliant Lévis à Lebourgneuf en est une durable qui fait rêver. Elle rend possible la transformation des autoroutes Dufferin-Montmorency et Laurentienne en boulevards urbains et permettra l’accès au fleuve. En plus, le projet ne met pas en opposition automobilistes et utilisateurs du transport en commun. Cependant, la ligne que nous proposons permettra de transporter autant de personnes qu’un lien autoroutier et favorisera le développement urbain le long de cette ligne.» 

Quelle est votre priorité locale pour votre circonscription?

«Il est difficile de sélectionner qu’une seule priorité. L’une d’entre elles combine l’environnement et la santé: la qualité de l’air. Nous allons mettre fin à l’improvisation en proposant une approche globale, transparente et collaborative visant l’assainissement. Ensuite, nous voulons être un partenaire pour la réalisation du tramway qui desservira l’ensemble de ma circonscription, tout en appuyant les citoyens et les entreprises affectés par sa réalisation. Finalement, le logement abordable de qualité. La pandémie et la flambée des prix de l’immobilier ont exacerbé un problème déjà bien présent dans notre circonscription. L’aide à la pauvreté est également une priorité.» 

bannière élections québec 2022

Charles Robert, Parti libéral du Québec 

Depuis 2008, Charles Robert a occupé des postes de conseiller politique, directeur des communications et directeur de cabinet adjoint auprès de plusieurs élus et ministres libéraux. Jusqu’à tout récemment, il était directeur de cabinet adjoint de la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade. / Photo Gracieuseté

Comment aborder le défi de la pénurie de main-d’œuvre qui affecte l’économie?

«Ce fut une de nos priorités entre 2014 et 2018. Ça nous a menés au Rendez-vous national sur la main-d’œuvre en 2017. En campagne, M. Legault avait répondu à M. Couillard qu’il n’était pas d’accord que le plus grand défi économique était le manque de personnel. Le problème est donc exacerbé aujourd’hui. Plusieurs mesures font partie de notre proposition globale, dont le retour au travail des travailleurs d’expérience en offrant des incitatifs fiscaux, le recours à l’intelligence artificielle et à l’automatisation. On a passé quatre ans à parler du manque d’enseignants, mais M. Roberge était obsédé par les maternelles quatre ans. C’est une question de priorisation des enjeux. On a besoin de monde pour assurer la prestation de service.» 

Quelle option privilégiez-vous pour favoriser la mobilité dans la région? 

«On a proposé un plan global de mobilité. Ça inclut la bonification du projet de tramway pour l’étirer sur l’axe Est-Ouest, mais aussi le développer sur l’axe Nord-Sud et ce jusqu’à la Rive-Sud. On veut aussi achever la phase 4 de la promenade Samuel-De Champlain, parce que ça fait aussi partie de la mobilité. On a aussi suggéré les voies réversibles sur le Pont Pierre-Laporte et on veut trouver une entente rapide avec le fédéral pour le Pont de Québec.» 

Quelle est votre priorité locale pour votre circonscription? 

«Jean-Lesage a des enjeux de personnes vulnérables, de qualité de l’air, et de pénurie de main-d’œuvre. Le salaire médian est probablement le plus bas de la région, si ce n’est pas le plus bas de la province. Il y a donc des enjeux importants d’aide aux personnes vulnérables. La pénurie de main-d’œuvre nuit à la vitalité économique du comté. Tout ça, pour moi, c’est extrêmement important. Plus que le serment de la Reine en tout cas!» 

bannière élections québec 2022

Sol Zanetti, Québec solidaire 

Natif de Québec et fièrement Limoulois, Sol Zanetti est le député sortant de Jean-Lesage. Il cumule 10 ans d’expérience dans le milieu de l’éducation à titre de professeur de philosophie et quelques années comme conseiller syndical. Il a également été préposé aux bénéficiaires et intervenant en santé mentale. / Photo Gracieuseté

Comment aborder le défi de la pénurie de main-d’œuvre qui affecte l’économie?  

«D’abord, il faut s’assurer que les salaires sont à la hauteur. En général, les emplois bien rémunérés ont moins de difficulté à être comblés. Ensuite, il faut s’assurer de réduire le décrochage scolaire et assurer que chaque jeune atteigne son plein potentiel, notamment en se formant dans un métier spécialisé d’avenir. Aussi, la transition écologique permettra, à terme, de libérer de la main-d’œuvre dans des industries sans avenir (ex. les raffineries) pour occuper des emplois d’avenir. Finalement, il faut cesser de stigmatiser l’immigration pour des raisons politiques puis améliorer la reconnaissance des diplômes des immigrants.» 

Quelle option privilégiez-vous pour favoriser la mobilité dans la région? 

«Québec solidaire a un plan complet pour diminuer le trafic en rendant efficace et attractif le transport collectif. Le tramway en fait partie. Contrairement aux arguments sans fondement des Éric Duhaime et Éric Caire de ce monde, le tramway va faciliter la mobilité dans notre capitale. Québec n’est pas un village, son réseau de transport doit se moderniser, comme la plupart des grandes villes du monde. Et il va sans dire que le 3e lien c’est vraiment du gaspillage qui va augmenter le trafic à long terme. QS cessera ce non-sens et mettra ses priorités ailleurs.» 

Quelle est votre priorité locale pour votre circonscription?

«Les conditions de vie de la population et le coût de la vie. Notamment par des services publics efficaces et accessibles (garderies, accès aux professionnels de la santé, soins aux aînés, etc) et le contrôle du prix des loyers. Il y a aussi l’enjeu de la pollution de l’air qui est sur toutes les lèvres. La CAQ a donné l’autorisation aux grandes entreprises de rejeter jusqu’à 5 fois plus de nickel dans l’air, sans aucune considération pour la santé de notre population. C’est scandaleux et Québec solidaire renversera cette décision de François Legault. Nous allons assainir l’air que nous respirons.» 

bannière élections québec 2022

Autres candidats 

Félix-Antoine Bérubé-Simard, Parti vert du Québec 

À noter que la période de mise en candidature se termine à 14 h le 17 septembre 2022. Il est donc possible que d’autres candidats s’ajoutent à cette liste. La liste complète des candidats est disponible sur le site web d’Élections Québec.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.