12:14 20 septembre 2022 | mise à jour le: 20 septembre 2022 à 15:37 Temps de lecture: 2 minutes

Il n’y a jamais eu autant de postes vacants au Québec

Il n’y a jamais eu autant de postes vacants au Québec
Photo: PeopleImages, iStock

Même si le nombre de travailleurs connaît un sommet au Québec et au Canada, les postes vacants n’ont jamais été aussi haut au pays, et c’est au Québec que la crise est la plus aiguë. C’est ce que dévoile Statistique Canada dans une étude pour le deuxième trimestre de l’année 2022.

À l’échelle canadienne, le nombre d’emplois à combler atteint un sommet, avec 997 000. Parallèlement, le taux de postes vacants grimpe à 5,7%. Depuis le début de 2020, la croissance du nombre d’offres d’emploi surpasse le nombre d’employés.

On compte 248 100 postes vacants au Québec. Il s’agit d’une augmentation de 2,4% par rapport au premier trimestre. L’Ontario constitue la seule province canadienne avec plus d’emplois non pourvus (379 700). Mais par rapport à sa population, le Québec maintient un taux plus élevé de postes vacants, proportionnellement.

Dans la province, on trouve en moyenne 0,8 chômeur pour chaque emploi disponible. Il s’agit du ratio le plus faible au pays. Ce qui «indique un marché du travail plus tendu et de possibles pénuries de main-d’œuvre», selon Statistique Canada.

Secteurs durement touchés

Plus les mois passent, plus les services d’hébergement et de restauration sont ébranlés par ce manque de main-d’œuvre. Au Canada, les postes vacants dans ce secteur ont grimpé de 12,7% au dernier trimestre, pour atteindre 149 600. Les individus recherchant des emplois dans ce domaine sont de plus en plus rares depuis 2020.

Les services professionnels, scientifiques et techniques s’avèrent aussi particulièrement affectés par le marché de l’emploi. Près de 11 000 postes sont à pourvoir dans ce domaine. Les pénuries d’employés dans le système de santé, de même que dans les services sociaux, largement documentées, demeurent constantes. À l’échelle canadienne, 136 100 postes sont à pourvoir, une minime hausse par rapport au trimestre précédent.

Malgré le contexte actuel, la moyenne des salaires a baissé de 0,35$ au Québec lors du dernier trimestre. Cette moyenne se chiffre désormais à 22,80$ par heure. Dans l’ensemble du Canada, le salaire moyen est plus élevé, à 24,05$.

Lisez également notre article sur la situation qui prévaut avec encore plus d’acuité dans la région de Québec.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.