National
17:54 18 septembre 2022 | mise à jour le: 21 septembre 2022 à 14:52 Temps de lecture: 3 minutes

Santé mentale: QS et le PLQ promettent des soins gratuits

Santé mentale: QS et le PLQ promettent des soins gratuits
Photo: Josie Desmarais, Métro

La santé mentale était à l’ordre du jour chez les solidaires et chez les libéraux, en cette 22e journée de campagne électorale. Le chef de Québec solidaire (QS) Gabriel Nadeau-Dubois et la leader du Parti libéral du Québec (PLQ) Dominique Anglade ont tous deux fait l’annonce de mesures visant à améliorer la condition psychique des Québécois, rudement mise à l’épreuve durant la pandémie.

En dévoilant le programme public de psychothérapie de son parti depuis Shawinigan, la cheffe du PLQ a qualifié la dépression et les troubles anxieux de «maux du siècle». Gabriel Nadeau-Dubois a lui parlé «d’urgence nationale», en évoquant la santé mentale.

Les mesures présentées par les deux parties, bien que différentes, se rejoignent dans l’objectif de démocratiser l’accès aux soins.

Québec solidaire investira 280 M$

Si les solidaires sont élus, ils investiront 280 M$ par année pour que la «santé mentale ne soit plus un luxe» et que les Québécois puissent bénéficier de soins de santé mentale publics et gratuits.

Le parti promet de revaloriser la profession de psychologue, en majorant le salaire de ces derniers qui œuvrent dans le secteur public.

De plus, QS embauchera 900 nouveaux psychologues ainsi que 1000 professionnels pouvant fournir des services de psychothérapie (travailleurs sociaux, psychoéducatrices, sexologues).

Ces nouvelles recrues seraient déployées dans le réseau de la santé et des services sociaux, mais aussi dans le réseau scolaire, laisse savoir l’équipe de Gabriel Nadeau-Dubois.

«Pour agir en santé mentale, on doit évidemment améliorer l’accès aux soins, notamment à la psychothérapie. Ça veut aussi dire de mieux financer les organismes communautaires, dont plusieurs offrent de l’aide aux personnes en détresse, par exemple les centres de prévention du suicide, les organismes en santé mentale et les maisons des jeunes», a déclaré Mélissa Généreux, la docteure et candidate solidaire dans Saint-François, présente lors du point de presse.

Québec solidaire estime que l’application de ces mesures contribuera à désengorger le système de santé : «jusqu’à 40% des visites médicales chez les médecins de famille sont liées à la santé mentale», a précisé Gabriel Nadeau-Dubois.

450M$ pour le programme du PLQ

Son de cloche similaire du côté du camp de Dominique Anglade. En investissant 450M$ par année dans un programme public de psychothérapie, le PLQ promet la gratuité des soins de santé mentale pour tous les Québécois.e.es.

«Les problèmes de santé mentale, ça peut frapper tout le monde. Ça a frappé ma mère lorsque j’étais adolescente», a confié la cheffe libérale sur Twitter.

«La pandémie a contribué de façon importante à une forte hausse des problèmes de santé mentale et le Parti libéral du Québec propose une solution concrète pour diminuer les listes d’attente à des soins et les rendre plus accessibles à l’ensemble de la population», ont déclaré les libéraux par voie de communiqué.

«Au Parti libéral du Québec, nous avons compris que les problèmes de santé mentale doivent être considérés au même titre que les problèmes de santé physique. Tous les Québécois devraient donc avoir accès à des soins de qualité, sans égard à leur salaire», a souligné Dominique Anglade.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.