15:20 8 septembre 2022 | mise à jour le: 8 septembre 2022 à 15:27 Temps de lecture: 3 minutes

Vague d’amour et de tristesse pour la reine Elizabeth II

Vague d’amour et de tristesse pour la reine Elizabeth II
Photo: Darren Calabrese/La Presse canadienne

Les déclarations d’amour et de tristesse se multiplient à Montréal, au Québec et au Canada, quelques minutes à peine après le décès de la reine Elizabeth II.

La reine a rendu son dernier souffle aujourd’hui à l’âge de 96 ans. La souveraine, qui régnait sur le Royaume-Uni depuis le 6 février 1952, a battu le record de longévité sur le trône britannique. Elle s’est éteinte paisiblement dans son château de Balmoral, a annoncé Buckingham Palace, via Twitter.

Plus tôt dans la journée, les médecins de la reine étaient fort préoccupés par son état de santé. Les quatre enfants de la reine, ainsi que ses petits-fils William et Harry, étaient à son chevet.

Les réactions à travers le Canada, et le monde, sont nombreuses pour lui rendre hommage.

«C’est avec le cœur lourd que nous avons appris le décès de la plus longue souveraine du Canada, Sa Majesté la reine Elizabeth II. Elle était une présence constante dans nos vies – et son service aux Canadiens restera à jamais une partie importante de l’histoire de notre pays», a indiqué le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, via Twitter.

En raison du décès de la reine Elizabeth II, François Legault, chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) et premier ministre sortant du Québec, a suspendu sa campagne électorale pour le reste de la journée. Ses activités reprendront dès demain, indique la CAQ.

Pour sa part, Dominique Anglade, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ) a également eu une pensée pour la reine. «Figure marquante de l’histoire, la reine Elizabeth II a dédié sa vie au service public. Elle aura traversé plusieurs moments charnières de notre époque, toujours avec grande dignité. Toutes mes pensées accompagnent sa famille et le peuple britannique», a-t-elle mentionné sur Twitter.

Du côté de Québec, le maire Bruno Marchand a annoncé que la ville placerait son drapeau en berne jusqu’au coucher du soleil le jour de ses funérailles. 

Par voie de communiqué, il a notamment souligné la longévité de son règne de plus de 70 ans.  «La reine Élizabeth II, souveraine du Canada, qui célébrait cette année son jubilé de platine, a été la constante des 70 dernières années et témoin de l’histoire sur la scène mondiale et a été un point de repère de stabilité pour plusieurs en temps de conflits ou de désastres. La reine a été une source d’inspiration, par sa force, son leadership et sa détermination au fil du temps ainsi que par son soutien à de nombreuses causes caritatives et humanitaires, elle aura marqué plusieurs générations», a-t-il mentionné.

Le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, confirme bel et bien la mise en berne immédiate du drapeau du Québec sur la tour centrale de l’hôtel du Parlement jusqu’au jour des funérailles de la reine.

Le président de l’Assemblée nationale tient à offrir, au nom de cette dernière, ses plus sincères condoléances aux membres de la famille royale ainsi qu’à toute la population britannique, a-t-il précisé par voie de communiqué.

Avec la collaboration de Benjamin Aubert.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.