16:53 1 septembre 2022 | mise à jour le: 1 septembre 2022 à 16:53 Temps de lecture: 3 minutes

780 000 doses du vaccin contre Omicron dès vendredi

780 000 doses du vaccin contre Omicron dès vendredi
Photo: Istock/peterschreiber.mediaDes vaccins.

Santé Canada a donné son feu vert pour le vaccin bivalent de Moderna, utile contre la souche originale et le variant Omicron du virus de la COVID-19. C’est le premier vaccin de ce type disponible au Canada.

En point de presse, le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, a indiqué que 780 000 doses du nouveau vaccin seront livrées vendredi. Une livraison de 10.5 M de doses supplémentaires devrait arriver fin septembre.

Ottawa précise que ce nouveau vaccin suscite même une réponse immunitaire plus forte contre les sous-variants BA.4 et BA.5. Ces derniers, issus du variant Omicron, sont aujourd’hui dominants (voir ci-dessous). Santé Canada recommande le vaccin bivalent de Moderna pour toutes les personnes de plus de 18 ans, ainsi qu’aux adolescents immunodéprimés âgés de 12 à 17 ans.

Évolution agrégée de la proportion des variants parmi les cas issus du séquençage aléatoire. Capture d’écran, Institut national de la Santé publique

Selon les résultats des analyses exploratoires rendus publics par Santé Canada, une dose de rappel avec le vaccin bivalent «produirait une réponse en anticorps neutralisants supérieure contre les BA.4/5» par rapport au vaccin d’origine.

Moderna et Pfizer devraient par ailleurs soumettre une nouvelle demande au fédéral pour autoriser un autre vaccin bivalent. Il s’agirait d’une nouveau vaccin ciblant plus spécifiquement les sous-variants BA.4 et BA.5 d’Omicron. Aux États-Unis, la Food and drug administration a d’ores et déjà approuvé ces vaccins.

Déployé la semaine prochaine

Le ministre Duclos a encouragé la population à aller chercher sa dose de rappel. Le Dr Howard Njoo, administrateur en chef adjoint de la santé publique fédérale, a même invité les Canadiens à ne pas attendre ce nouveau vaccin pour aller chercher sa dose de rappel.

«Toute personne qui décide de reporter la dose de rappel en attendant le bivalent devrait évaluer son risque personnel», a-t-il souligné.

Le 16 août dernier, le gouvernement annonçait une campagne de vaccination «massive» pour la rentrée. La Santé publique disait s’attendre à une 8e vague à l’automne, en raison de la rentrée des classes notamment. L’évolution de l’épidémie dépendrait du maintien de l’immunité face à de nouveaux variants, selon les autorités sanitaires.

Durant le mois d’août, seulement 392 139 personnes ont reçu une dose de vaccin contre la COVID-19, soit 4,6% de la population.

La semaine dernière, le directeur de la Santé publique du Québec, Dr Boileau, indiquait que les autorités sanitaires passeraient directement au vaccin bivalent, sans écouler les stocks de vaccin actuellement disponibles. Et Ottawa d’indiquer que les provinces pourront commencer à utiliser le nouveau vaccin dès lundi.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.