National
14:32 21 juin 2022 | mise à jour le: 21 juin 2022 à 15:42 Temps de lecture: 3 minutes

La Brigade Splash veut faire redécouvrir le sauvetage

La Brigade Splash veut faire redécouvrir le sauvetage
Photo: Benjamin Aubert/MétroLes brigadiers Philippe Doucet, Elie Janssen, Victor Marquis, Émilie Baron, Mickaël Carrier, Sarah-Maude Vanel et Megann Cashman.

Pour une 16e année, les amateurs de baignade ou de sports nautiques pourraient croiser des membres de la Brigade Splash près des piscines, parcs aquatiques et plages du Québec cet été. Composé de sept animateurs, sa mission est de sensibiliser sauveteurs, citoyens et gestionnaires des lieux où se trouvent les plans d’eaux visités sur les comportements à adopter près de ceux-ci.

Tout au long de l’été, les membres de la brigade visiteront une centaine de lieux répartis partout à la grandeur de la province. Cette année, il est prévu qu’elle concentre ses efforts «sur la relance ainsi que la découverte du sauvetage», notamment en raison de la pénurie de main-d’œuvre. Selon le directeur général de la Société de sauvetage du Québec, Raynald Hawkins, il manque actuellement environ 500 sauveteurs et 1500 assistants-sauveteurs un peu partout sur le territoire québécois. «Malheureusement, je sais qu’il y aura des plages avec des écriteaux avisant qu’il n’y a pas de surveillance», prévient-il. «Ce qu’on essaie de faire, c’est de dire aux employeurs qu’ils peuvent essayer d’attirer des travailleurs, des retraités pour venir faire quelques heures. On va essayer de valoriser davantage cet emploi-là», ajoute-t-il. 

Des visites en trois temps

Ainsi, au quotidien, les visites de la brigade se déroulent en trois temps. D’abord, ils rencontrent les sauveteurs. «On va faire de la formation continue avec eux, de la mise à jour des nouvelles normes et de la promotion du sauvetage», décrit Elie Janssen, qui est membre de la Brigade Splash pour une 2e année consécutive.

Dans un deuxième temps, les animateurs vont faire un tour des installations en compagnie des gestionnaires des sites visités. «On va ouvrir la discussion avec eux, c’est le moment pour eux de poser leurs questions, de demander des clarifications. On va aussi regarder ensemble leur plan d’organisation de la surveillance et leur matériel», poursuit-elle.

Finalement, la visite se termine par une rencontre avec le public. Au cours de celle-ci, les membres de la brigade deviennent animateur.trices d’activités ludiques adaptées pour tous les âges. «Le but, c’est de promouvoir le sauvetage et d’intéresser les gens à notre domaine», indique Mlle Janssen. «Ils vont offrir une initiation aux cours de sauvetage. Comment lancer une bouée? Comment aller chercher un mannequin dans l’eau? etc.», précise M. Hawkins.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.