15:30 14 décembre 2021 | mise à jour le: 14 décembre 2021 à 17:16 Temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: des tests rapides gratuits dès lundi

COVID-19: des tests rapides gratuits dès lundi
Photo: Josie Desmarais/MétroLe ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé

Un cadeau inattendu pour les Québécois en prévision de Noël: des tests rapides, communément appelés autotests, seront distribués dans les pharmacies dès le début de la semaine prochaine, et ce, gratuitement, pour détecter la COVID-19. Les citoyens pourront avoir accès à cinq tests gratuits par personne par période de 30 jours, a annoncé le ministre de la Santé Christian Dubé.

Le ministre se fait toutefois clair à ce sujet: pas question de se faire tester simplement pour se donner «bonne conscience» avant un party. Les tests doivent être réservés à ceux ayant eu des contacts avec une personne infectée à la COVID-19 ou qui présentent des symptômes. Québec a demandé à Ottawa un inventaire de 10 millions de tests.

Près de 2000 pharmacies participeront à l’effort de distribution. Sur place, les pharmaciens expliqueront aux clients comme utiliser ces tests. Des vidéos pourront également être visionnés en ligne.

L’initiative arrive alors que les cliniques de dépistage contre la COVID-19 sont fortement achalandées, et que les ressources humaines pour y travailler manquent. Le phénomène est tel que, dans les files d’attente de certains centres, des tests rapides de dépistage ont été distribués.

Participation demandée

D’ailleurs, pour augmenter les capacités de dépistage de la COVID-19 et d’administration de troisièmes doses de vaccin, le ministre Dubé demande aux Québécois de s’inscrire sur la plateforme «Je contribue». Pour l’heure, 300 000 personnes peuvent recevoir le vaccin chaque jour, un nombre que le gouvernement souhaite voir augmenter en raison de la dégradation du portait épidémiologique. On aimerait embaucher jusqu’à 500 personnes aptes à administrer le vaccin.

La province a vu son nombre d’hospitalisations, de cas et d’admissions aux. soins intensifs reliés à la COVID-19 augmenter en flèche. Les infections au Québec atteignent pour cette nouvelle journée le chiffre de 1747, soit 119 cas de plus que le chiffre de la veille, et 513 cas de plus que la semaine dernière.

La capacité maximale du réseau se situe à 800 hospitalisations, indique Christian Dubé. Le Québec dépasserait cette capacité s’il atteint 80 admissions quotidiennes dans les hôpitaux. La province en a compté 47 aujourd’hui.

Appel à la prudence devant Omicron

De récentes études lèvent le voile sur la résistance du variant Omicron malgré les vaccins. En effet, le nouveau variant pourrait être deux à trois fois plus contagieux que le variant Delta.

Québec s’attend donc à une hausse de cas dans la province. Pour l’instant, peu de cas du variant Omicron ont été identifiés au Québec, mais la situation «pourrait être sous-estimée», dit Christian Dubé. Puisqu’on veut mieux identifier le variant, tous les cas recensés mardi seront criblés.

Devant une potentielle hausse des cas, le gouvernement demande aux citoyens de redoubler de vigilance «considérant la fragilité du système hospitalier». Le télétravail est de nouveau recommandé par la santé publique, de même que le port du masque dans les résidences pour aînés (RPA).

D’ailleurs, contrairement à ce qui a été mentionné précédemment, les Québécois ne sont pas à l’abri d’un changement des mesures sanitaires en vigueur d’ici Noël pour freiner la COVID-19. «On n’a pas peur de changer d’idée si on ne va pas dans la bonne direction, prévient Christian Dubé. Il faut rester devant la parade.»

Avec la collaboration de Yann Nopieyie

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.