18:41 21 septembre 2022 | mise à jour le: 21 septembre 2022 à 18:41 Temps de lecture: 2 minutes

Joyce Echaquan: Legault présente ses excuses à Carol Dubé

Joyce Echaquan: Legault présente ses excuses à Carol Dubé
Photo: Denis Germain/Collaboration spéciale

Le premier ministre François Legault s’est excusé à Carol Dubé, veuf de Joyce Echaquan, pour les propos qu’il a tenus lors du Face-à-face de TVA jeudi soir. Il a présenté ses excuses à l’occasion d’un point de presse en Estrie, mardi.

«La semaine dernière au débat, je vous crois sur parole, je vous ai heurté puis je m’en excuse sincèrement […]. J’espère avoir l’occasion, après les élections, de vous rencontrer, puis d’être capable d’échanger. Parce que je peux imaginer comment ça doit être dur de vivre ce que vous avez vécu», a déclaré le premier ministre.

Ce que vous avez vécu, M. Dubé, vous et votre famille, c’est dramatique, c’est d’une grande tristesse. Perdre sa conjointe, perdre la mère de ses enfants…

François Legault

Lors du débat diffusé à TVA, M. Legault avait affirmé que le problème qui avait mené au décès de Mme Echaquan dans des conditions extrêmement dégradantes à l’hôpital de Joliette était maintenant réglé et qu’il avait communiqué avec M. Dubé à ce sujet. Carol Dubé a par la suite affirmé à La Presse que les propos du premier ministre l’ont profondément heurté.

«Ce que j’essayais de faire au débat, c’est d’expliquer qu’on veut, à la CAQ, lutter contre le racisme. Il y a encore du racisme au Québec, en particulier contre les Autochtones. C’est inacceptable», s’est justifié le premier ministre.

Selon le premier ministre Legault, des efforts ont été faits dans cette direction, en particulier dans la région de Joliette. Il dit avoir mis en place des formations pour les employés des réseaux ainsi que des agents de liaison autochtones pour faire le lien entre les communautés autochtones et le réseau de la santé.

Affaire Joyce Echaquan
Joyce Echaquan, une mère atikamekw, est décédée tragiquement à l’hôpital de Joliette en septembre 2020 après avoir été négligée par le personnel de santé. Des images, filmées en direct par la femme autochtone en détresse, témoignent du comportement raciste et dénigrant du personnel soignant à l’égard de Mme Echaquan. Celles-ci ont fait le tour du Québec, voire du monde.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.