Actualités
11:34 21 septembre 2022 | mise à jour le: 21 septembre 2022 à 12:12 Temps de lecture: 3 minutes

Lac Saint-Charles, richesse cachée de Québec?

Lac Saint-Charles, richesse cachée de Québec?
Photo: Métro Média archivesL'accès au lac Saint-Charles est très apprécié des résidents.

COMMUNAUTÉ. Les plus récentes statistiques du Portrait sociodémographique et économique de la Ville de Québec le confirment. On observe une augmentation du nombre de ménages dans le secteur Lac-Saint-Charles. Voici ce qui distingue ce territoire situé au Nord de la région, près de Saint-Émile et de Charlesbourg.

Selon le Portrait sociodémographique, la population résidante du quartier a augmenté de 18,2% entre les années 1996 et 2016, passant de 8 540 à 10 095 habitants. Le nombre de ménages a augmenté de 37,0%, passant de 2 880 à 3 945 ménages. Les résidents apprécient le calme de cette banlieue, les boisés et la proximité avec le lac, qui permet des activités nautiques sans moteur.

Pas de densification en vue

Le conseiller municipal, Steeve Verret, croit que ce secteur est en train de devenir l’un des plus recherchés de la ville, puisqu’il est protégé par des règles strictes qui limitent la densification. «C’est une richesse cachée, le Lac-Saint-Charles. Le milieu est calme. C’est vert et ça le restera toujours en raison des règlements qui protègent les terrains et les pourtours du lac.»

En effet, le lac Saint-Charles est le principal réservoir d’eau potable de la ville de Québec. Plusieurs actions ont été réalisées pour préserver la qualité de l’eau. La densification dans le secteur est donc très limitée, ce qui assure une certaine limite de résidents, de déboisement et de constructions sur le long terme.

Des initiatives citoyennes

Le sentiment d’appartenance des résidents pour leur quartier les amène aussi à s’impliquer davantage. L’un des projets communautaires importants est la forêt nourricière, un espace de partages et d’apprentissages permettant la découverte de végétaux comestibles. Les citoyens peuvent participer aux activités de corvées et d’animation. L’organisme Rafal joue aussi un rôle clé pour son aide aux familles et ses projets, comme le très apprécié four à pain situé près du centre communautaire.

Le four à pain communautaire

Les services de la ville sont aussi en effervescence. Le chantier du parc Paul-Émile Beaulieu suit son cours, et comprend l’installation de la nouvelle piscine extérieure, qui sera disponible dès l’été prochain. «Nous allons reconfigurer les espaces de stationnement avec la démolition de la piscine actuelle pour favoriser l’accès au nouveau terrain de soccer», indique Steeve Verret.

Les enfants du secteur seront aussi heureux d’apprendre que le skate parc sera réaménagé au goût du jour. Les résidents y verront donc beaucoup d’actions sur ce vaste espace municipal dès le printemps prochain.

 

 

La future piscine extérieure et son bâtiment.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.