Actualités
18:03 14 septembre 2022 | mise à jour le: 14 septembre 2022 à 18:03 Temps de lecture: 3 minutes

Pandémie: «Nous n’en sommes pas encore là, mais la fin est perceptible», affirme le directeur de l’OMS

Pandémie: «Nous n’en sommes pas encore là, mais la fin est perceptible», affirme le directeur de l’OMS
Photo: Capture décran - OMSLe directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus

Le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), s’est montré optimiste lors d’un point de presse tenu mercredi après-midi. Il a lancé un message d’espoir au monde en affirmant que nous n’avons «jamais été dans une meilleure position pour mettre fin à la pandémie».

«Un coureur de marathon ne s’arrête pas lorsque la ligne d’arrivée est perceptible. Il court plus fort avec toute l’énergie qu’il lui reste … c’est ce que nous devons faire aussi», explique le Dr Tedros. Selon le le directeur général de l’OMS, ne pas saisir l’opportunité de vaincre cette pandémie maintenant, reviendrai à prendre de risques supplémentaires avec l’apparition de plus de variants, davantage d’incertitude et davantage de cas et de décès.

Le monde n’a jamais été dans une meilleure position pour mettre fin à la pandémie. Nous n’en sommes pas encore là, mais la fin est perceptible.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus

Malgré une tendance à la baisse observée au sein du nombre de cas de COVID-19 dans le monde, le nombre de cas notifiés à l’OMS est sous-estimé et le virus continue de circuler de manière intense dans les différents pays concernés. C’est ce qu’a tenu à rappeler la Dr. Maria Van Kerkhove en conférence de presse. «Nous pensons qu’il y aura différentes vagues de contagion à différents moments dans le monde, causés par des sous-variants d’Omicron ou d’autres sous-variants», explique-t-elle.

Plusieurs outils disponibles

L’OMS a publié six brèves notes d’orientation qui décrivent les actions clés que les gouvernements doivent suivre afin de «terminer la course». L’organisation invite les différents gouvernements à continuer le séquençage et les tests de détections du SARS-COV2 et à intégrer les services de surveillance et de tests à ceux des autres maladies respiratoires, y compris la grippe. «Assurez-vous d’avoir un système en place pour donner aux patients les soins qui leur conviennent», ajoute le Dr. Tedros.

En collaborant étroitement avec COVAX, l’OMS a livré plus de 1,7 milliard de doses de vaccin dans le monde. Les pays à revenu faible ont confié les trois quarts de leurs doses de vaccin à l’organisation.

Au total, dans le monde, 609 millions de personnes ont été infectées par la COVID-19 et un peu moins de 6.5 millions de personnes sont décédées depuis le début de la pandémie.

Entité Monde Canada Québec
Nombre de cas 609 millions 4,23 millions 1,19 millions
décès 6.5 millions 44 mille 611 16 mille 494

Parallèlement, la tendance à la baisse de l’épidémie mondiale de variole du singe se poursuit dans le monde.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.