11:59 6 septembre 2022 | mise à jour le: 6 septembre 2022 à 11:40 Temps de lecture: 2 minutes

Plan carboneutralité: la CAQ mise sur le développement du parc éolien et de barrages hydroélectriques

Plan carboneutralité: la CAQ mise sur le développement du parc éolien et de barrages hydroélectriques
Photo: Denis Germain/Collaboration spécialeFrançois Legault

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et rendre le Québec carboneutre d’ici 2050, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) et premier ministre sortant, François Legault, souhaite construire un parc éolien d’une puissance de 3000 MW. Hydro-Québec sera chargée de sa construction. Il mandatera aussi la société d’État pour effectuer des études pour la construction de barrages hydroélectriques.

Je veux qu’on regarde pour construire des barrages au Québec.

François Legault, premier ministre sortant et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ)

Une quinzaine d’années est nécessaire pour la construction d’un barrage hydroélectrique. Face à ces délais, François Legault souhaite diminuer le temps nécessaire à la construction d’une telle infrastructure.

«On va essayer de raccourcir ça […] Il faut le faire en collaboration avec les communautés autochtones et inuites», a déclaré le chef caquiste.

Questionné sur le lieu et l’impact environnemental d’une telle construction, François Legault a qualifié de «beau compromis» la construction d’un barrage.

«C’est de l’énergie renouvelable et on est pour l’hydroélectricité», a expliqué François Legault.

bannière élections 2022

Tripler le nombre de bornes de recharge

Face à la hausse des ventes de véhicules électriques et l’arrêt des ventes de véhicules à essence en 2035, la CAQ souhaite tripler le nombre de bornes de recharge de niveau deux. Le parti promet aussi de doubler le nombre de bornes de recharge rapide d’ici la fin de son mandat, s’il est élu.

Pour appuyer le déploiement des véhicules électriques, le parti caquiste souhaite développer la filière batterie. Pour ce faire, le candidat caquiste compte injecter 40 M$ pour implanter un Centre intégré sur les batteries électriques en Mauricie.

Le projet sera piloté par le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales du Cégep de Shawinigan et par la Ville de Shawinigan.

François Legault a dit se distinguer des partis d’opposition en intégrant les industries dans sa stratégie pour la transition énergétique du Québec. Il souhaite développer des partenariats privés, notamment en ce qui concerne l’aluminium vert.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.