Actualités
09:40 31 août 2022 | mise à jour le: 31 août 2022 à 09:56 Temps de lecture: 3 minutes

Enjeux économiques cruciaux soulignés par le milieu des affaires

Enjeux économiques cruciaux soulignés par le milieu des affaires
Photo: gracieuseté - CCIQLa CCIQ a fait part de ses attentes en matière d'économie pour la présente campagne électorale provinciale.

POLITIQUE – À son tour, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) réitère aux candidats en campagne quelques enjeux économiques cruciaux pour la région de la Capitale. Le regroupement d’entrepreneurs invite notamment les partis à prendre des engagements pour répondre aux problématiques entourant la rareté de main-d’oeuvre, la mobilité, l’innovation, la réduction des GES ainsi que le statut de Québec comme capitale nationale.

«Le prochain gouvernement élu à Québec doit tenir compte des réalités de la communauté d’affaires de Québec. Notre région doit continuer à se positionner comme un modèle de vitalité économique et d’innovation durable. Plusieurs propositions audacieuses en ce sens sont sur la table, nous invitons les partis à les appuyer», indique Steeve Lavoie, président et chef de la direction de la CCIQ.

Rareté de main-d’oeuvre

La CCIQ rappelle d’abord la nécessité que le gouvernement du Québec prenne des mesures novatrices et pérennes pour aider les entreprises à faire face aux défis liés à la rareté de travailleurs. Ses membres veulent donc que les partis s’engagent à:

  • Revoir les retenues fiscales imposées aux retraités pour les inciter à choisir de retourner sur le marché du travail;
  • Faciliter les processus d’immigration pour favoriser et accélérer l’acquisition de talents dans la région, afin que celle-ci accueille minimalement une proportion d’immigrants correspondant à son poids démographique. La proportion actuelle se situe uniquement à 5,9% contre un potentiel de 9%.

Transport et mobilité

La CCIQ invite tous les partis à s’engager à remédier aux lacunes au niveau de la mobilité pour doter Québec d’un réseau de transport moderne et efficace, tout en contribuant à la réduction des GES. La CCIQ invite notamment les partis à s’engager à:

  • Appuyer la réalisation du tramway et de son réseau structurant de transport en commun;
  • Améliorer la fluidité entre les deux rives;
  • Faire preuve de leadership pour une meilleure concertation des acteurs de la région en mobilité interurbaine;
  • Soutenir le développement des infrastructures stratégiques régionales, dont le Port de Québec et l’Aéroport international Jean-Lesage, permettant de connecter aux grandes villes et de faciliter les relations d’affaires;
  • Prendre les moyens pour assurer la sécurité et la pérennité des pont de Québec et Pierre-Laporte.

Statut de la capitale nationale et innovation

Enfin, la CCIQ appelle les partis politiques à réaffirmer le statut particulier de Québec comme capitale nationale, permettant ainsi à notre région de déployer ses atouts. Cela signifie entre autres de:

  • Renoncer à la délocalisation de l’administration publique prévue dans le Plan gouvernemental de régionalisation (PGR), qui engendrerait des pertes économiques de 527M$ et plus de 7000 emplois en moins à Québec d’ici 2028. Sans oublier l’impact dévastateur sur la restauration et le commerce de détail;
  • Créer de nouveaux incitatifs (subvention, crédit d’impôt) pour encourager les entreprises à investir dans l’automatisation, la robotisation et l’intelligence artificielle, afin qu’elle reste compétitive à l’échelle mondiale et réduise l’impact de la pénurie de main-d’oeuvre.

Débat électoral

Mentionnons que la CCIQ organisera un grand débat électoral à saveur économique, le 20 septembre prochain. À cette occasion, les représentants des cinq principaux partis politiques seront appelés à se positionner sur ces enjeux.

Métro Média

Articles similaires

10:03 28 septembre 2022 | mise à jour le: 28 septembre 2022 à 10:03 Temps de lecture: 1 minutes
Avis de travaux

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.