Actualités
15:27 29 août 2022 | mise à jour le: 30 août 2022 à 15:17 Temps de lecture: 3 minutes

Planification finale complexe en vue de la rentrée aux Découvreurs

Planification finale complexe en vue de la rentrée aux Découvreurs
Photo: gracieuseté - CSSDLa direction du CSS des Découvreurs redouble d'effort afin d'assurer les services de bus et de garde pour la rentrée.

ÉDUCATION – À l’approche de la rentrée scolaire prévue ce mercredi 31 août, l’équipe du Centre de services scolaires des Découvreurs (CSSD) redouble d’ardeur. Plusieurs défis restent à relever, notamment en matière de transport des élèves et de surveillance de ceux-ci avant et après les classes.

Grâce à l’entente générale intervenue vendredi entre le gouvernement du Québec et la Fédération des transporteurs scolaires (FTA), il y a espoir que les bus jaunes sillonnent le territoire à temps. Toutefois, à la suite du succès de cette négociation provinciale, il fallait ensuite que chaque centre de services scolaires parafe un contrat avec son ou ses partenaires locaux.

Aux dernières nouvelles, les choses allaient rondement en ce sens. Heureusement, la direction des Découvreurs disposait d’un délai avant la rentrée afin de régler favorablement ce dossier majeur.

«Le transport scolaire sera offert aux élèves dès la rentrée de mercredi. Une entente de principe a été conclue avec les transporteurs. Les contrats sont en cours d’élaboration et demeurent à signer», confirme Marie-Ève Malouin, conseillère en communication au CSSD.

Services de garde en manque

Du côté des services de garde, la situation s’annonce plus compliquée. La pénurie de main-d’œuvre s’y fait plus durement sentir. Pour l’instant, on ne parle pas de rupture, mais il se pourrait que certains préposés s’occupent de groupes plus nombreux.

«En date de lundi, nous avions 52 postes et 33 remplacements (maternité, congé sans solde, congé maladie) à combler au sein de notre personnel en service de garde. Notre équipe des ressources humaines poursuit ses efforts pour pourvoir ces postes et s’assurer qu’un service de qualité soit offert dans nos écoles», explique Charles-Antoine Gagnon, conseiller en communication au CSSD.

Or, malgré les efforts de recrutement, la pénurie persiste et aura des impacts. «Nous sommes conscients qu’il s’agit d’un service essentiel pour une majorité de parents. C’est pourquoi nous faisons appel à votre collaboration pour informer rapidement votre école de tout changement de fréquentation permettant de mieux planifier l’affectation des éducatrices. Votre contribution ou celle de vos proches est également bienvenue pour nous aider à offrir ce service, même pour quelques heures par semaine», renchérit le d.g. des Découvreurs, Christian Pleau, dans une missive aux parents.

Il garde espoir que la situation actuelle se résorbe au cours des prochaines semaines. Encore 62 postes d’éducatrices restent à pourvoir au sein du CSS. Sinon, certaines écoles devront envisager la suspension temporaire des nouvelles inscriptions.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.