Actualités
08:15 23 août 2022 | mise à jour le: 23 août 2022 à 08:42 Temps de lecture: 3 minutes

Plus de mobilité et moins d’itinérance à Québec

Plus de mobilité et moins d’itinérance à Québec
Photo: Métro média - Mona LechasseurL'automne sera mouvementé à l'hôtel de ville de Québec.

MUNICIPAL. Au retour de ses vacances estivales, le maire a dressé une liste de priorités qui tiendront les conseillers municipaux fort occupés cet automne.

L’économie est un élément de première ligne, même si le taux de chômage à Québec est l’un des plus bas au pays cet été. La Ville continuera de soutenir les entreprises avec ses différents programmes d’aide puisqu’elles vivent encore des enjeux de taille, dont la disponibilité de la main d’œuvre.

Le maire insiste aussi sur les changements climatiques. «Les enjeux sont immenses, et on a la capacité de surmonter certains de ces enjeux. On a besoin d’être meilleurs qu’on l’a été.» Par ailleurs, le dossier du nickel dans l’air de Québec sera suivi de près par la Ville et les citoyens.

«Les enjeux sont grands alors on se roule les manches. On va vivre sur l’effluve des vacances pour créer, bâtir et résoudre les défis que nous avons et qui sont nombreux.» – Bruno Marchand

Le développement social figure également parmi les grandes priorités, comme l’itinérance et le vivre ensemble. Un plan sur l’itinérance zéro devrait être dévoilé d’ici quelques semaines. Questionné à savoir si son souhait d’atteindre l’itinérance zéro relève de l’utopie, le maire répond sans hésiter. «Il y a des villes dans le monde qui réussissent à contrer l’itinérance chronique et Québec sera parmi elles. Il faut être capable d’être ambitieux.»

Enfin, la mobilité des citoyens de Québec sera encore bonifiée dans les prochaines semaines. Le maire y voit même un parallèle important à faire avec les changements climatiques et les enjeux économiques. «Il faut être capable d’améliorer notre mobilité sur tous les plans, pas juste avec le tramway. On aura des belles annonces qui s’en viennent. On est prêt.»

Et la campagne électorale?

Le maire rappelle qu’il ne s’immiscera pas dans la campagne provinciale, sauf pour rétablir des faits jugés erronés qui concernent directement les enjeux de sa ville. «Ce n’est pas notre campagne, mais on ne laissera pas dire n’importe quoi.» Il dressera d’ailleurs dans les prochains jours sa liste de priorités pour Québec, qu’il ne manquera pas de remettre aux candidats.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Annick

    POUR CONTRER LITINERANCE IL FAUT DES ORGANISMES POUR CE FAIRE!!!
    QUEN EST IL DU DOSSIEER DU LOCAL FERMER DE FORCE??
    AVEZ VOUS TROUVER UNE NOUVELLE BATISSE???