Actualités
18:12 16 août 2022 | mise à jour le: 21 septembre 2022 à 12:25 Temps de lecture: 3 minutes

La loyauté des conseillers de Québec 21 remise en question

La loyauté des conseillers de Québec 21 remise en question
Photo: Métro Média Mona LechasseurLe chef de l'opposition officielle, Claude Villeneuve devant l'hôtel de ville de Québec.

Québec Forte et fière (QFF) deviendra-t-elle majoritaire à l’hôtel de ville cet automne? C’est du moins l’inquiétude soulevée par le chef de l’opposition officielle Claude Villeneuve, de Québec d’abord.

Rappelons que Québec 21 est le deuxième parti d’opposition dans la Capitale. Depuis plusieurs semaines, il voit en effet un rapprochement qu’il juge évident entre les conseillers municipaux de Québec 21, Jean-François Gosselin et Bianca Dussault, et le parti du maire. Il manque deux élus au parti de Bruno Marchand pour atteindre la majorité.

Le chef de l’opposition officielle en avait d’abord fait mention le 4 juillet dernier, lorsqu’il s’est adressé aux journalistes dans un point de presse précédant le dernier conseil municipal avant l’été. «Mon hypothèse est qu’il y a un rapprochement entre Québec Forte et Fière Québec 21, avait-t-il soupçonné. Quand tous les sommaires sur le tramway vont avoir été adoptés, on risque de les voir partir dans le parti du maire.»

Le caillou dans la chaussure

Le dossier tramway est effectivement l’élément majeur qui divise QFF et Québec 21. Ce dernier parti est le seul à s’opposer vigoureusement au plus grand projet de transport structurant à Québec. Il en faisait d’ailleurs l’un de ses arguments centraux pendant sa campagne électorale.

Dans les derniers jours, Bianca Dussault et Jean-François Gosselin ont exprimé leur mécontentement sévère envers le travail de leur chef, Éric Ralph Mercier. Ils ont fait des démarches pour lui retirer son titre de chef de la deuxième opposition officielle, pour donner plus de responsabilités à Mme Dussault.

Aujourd’hui, Claude Villeneuve est toujours d’avis que les deux conseillers de Québec 21 n’en sont qu’à un cheveu de changer de parti. «Si ce n’était pas du dossier tramway, ils seraient déjà pour QFF. Ils se font des clins d’œil pendant le conseil et on a l’impression qu’ils se textent», a-t-il indiqué mardi, en marge d’un point de presse.

Claude Villeneuve était d’ailleurs fort déçu au début juillet, lorsque le maire a préféré retirer du comité exécutif Véronique Dallaire, conseillère de Québec d’abord responsable de l’accessibilité universelle, pour la remplacer par Jean-François Gosselin.

Le retour à l’hôtel de ville s’annonce donc mouvementé et épineux, d’autant plus que les conseillers doivent collaborer ensemble dans divers projets de la ville. Espérons que les changements, s’il y en a, seront profitables pour les citoyens de Québec.

 

La conseillère Bianca Dussault n’avait pas donné suite à la demande d’entrevue au moment de publier l’article.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Mario Dupont

    le maire marchand essai d acheter la majorite,voir le conseiller de charlesbourg qui a fait vire capot