Actualités
07:16 17 août 2022 | mise à jour le: 21 septembre 2022 à 12:52 Temps de lecture: 2 minutes

Travaux préparatoires pour le tramway amorcés rue Mendel

Travaux préparatoires pour le tramway amorcés rue Mendel
Photo: Métro Média - François CattapanDes travaux de préparation du futur CEE du tramway sont entrepris aux abords du site qui longe la rue Mendel, à Cap-Rouge.

MUNICIPAL. Au cours des derniers jours, la Ville de Québec a procédé à des travaux de préparation de site le long de la rue Mendel, à Cap-Rouge. Une première intervention réalisée en juillet visait l’aménagement de l’aire de transbordement pour la construction du futur centre d’exploitation et d’entretien (CEE) du tramway. Des opérations de décontamination et de déboisement suivront en septembre, comme prévu par le bureau de projet.

Dans le cadre de cette intervention initiale, 14 arbres ont été coupés. De la renouée japonaise (plante exotique envahissante) ainsi qu’un arbre mort ont également été retirés. Cette aire de transbordement permettra de rendre le site opérationnel et d’assurer le respect des échéanciers. Elle favorisera l’exécution de la première phase de travaux, entre septembre 2022 et février 2023, afin de décontaminer une superficie de 1,5 hectare sur le site du CEE.

«Cette zone, autrefois utilisée comme dépotoir, sera réhabilitée. Les terres contaminées et les matières résiduelles seront transportées pour être traitées et enfouies de façon sécuritaire. Une seconde phase de travaux, de décembre 2022 à février 2023, consiste au déboisement du reste du site du CEE, correspondant à une superficie de 3,5 hectares», explique Étienne Morissette, conseiller à la division des communications pour le tramway.

Il précise que ces travaux ont reçu les autorisations nécessaires du ministère provincial de l’Environnement. De plus, les superficies déboisées seront compensées par un ratio d’un pour un dans le cadre de la réalisation du tramway. Aussi, la Ville conservera deux de ses lots totalisant 4,5 hectares, puis procédera à leur zonage «parc et conservation». Enfin, une compensation financière est prévue pour l’impact sur les milieux humides du secteur, conformément aux exigences environnementales en vigueur.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.