Actualités
14:05 4 août 2022 | mise à jour le: 4 août 2022 à 14:05 Temps de lecture: 3 minutes

Vélirium: des modifications de parcours nécessaires

Vélirium: des modifications de parcours nécessaires
Photo: Gracieuseté GestevL'une des sections du parcours de descente, près de la Drop à Smith.

VÉLO DE MONTAGNE. Le coup d’envoi du Vélirium a été lancé jeudi dans le plaisir et la fébrilité avec les organisateurs, les bénévoles, plusieurs athlètes québécois et de nombreux visiteurs déjà présents sur le site du Mont Sainte-Anne. L’évènement a nécessité plusieurs mois de travail, notamment dans la configuration et l’amélioration des sentiers de descente et de cross-country. Voici en détails les différents enjeux avec lesquels l’équipe terrain a dû composer. 

Le co-fondateur de Vélosolutions Canada, Serge Veuthey, a expliqué les défis pour cette nouvelle édition. «Un sentier pour les cyclistes n’est pas nécessairement un sentier de coupe du monde, a-t-il précisé. Pour répondre aux exigences d’une coupe du monde, on a besoin de sécuriser l’emplacement et de pouvoir au besoin évacuer des blessés. Il faut aussi penser à la visibilité pour le public, à la télévision et aux commanditaires.» 

Parcours de descente 

En descente, la ligne principale est restée la même, mais des modifications ont été apportées en haut de piste. «Comme toujours, l’enjeu était de surprendre les athlètes en plaçant des nouveautés sur les parcours, a-t-il expliqué. Le saut du départ a été un peu modifié, et une nouvelle partie a été aménagée. On a profité du fait que le haut du sentier était un peu endommagé pour refaire un passage un peu plus naturel.»  

La partie la plus rapide du parcours, dans laquelle les athlètes pouvaient atteindre jusqu’à 75km/h, a aussi été changée pour améliorer la sécurité. Les athlètes couperont par la piste 2, qui a été élargie et travaillée pour la rendre qualifiable à la course. Enfin, la mythique Drop à Smith fait toujours partie du parcours de descente. 

Cross-country 

Cette année, l’équipe a enlevé une section de montée considérée très difficile, la Béatrice. En contrepartie, elle a rendu d’autres parties plus techniques. «C’était un stress de passer la section difficile. Maintenant, les montées sont plus rapides, et l’ambiance que l’on vivait dans la Béatrice va se retrouver dans d’autres sections du parcours. Les athlètes se donnent à fond!» 

Tous les détails sur le site du Vélirium : https://www.velirium.com/

À lire aussi : Derniers préparatifs du Vélirium https://www.quebechebdo.com/actualites/315377/derniers-preparatifs-du-velirium/

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.