Actualités
13:49 2 août 2022 | mise à jour le: 2 août 2022 à 13:51 Temps de lecture: 3 minutes

Une nouvelle politique sur le stationnement en préparation à Québec

Une nouvelle politique sur le stationnement en préparation à Québec
Photo: iStock

La Ville de Québec travaille actuellement sur une nouvelle politique encadrant le stationnement sur son territoire, a appris Métro. Cette future réglementation pourrait notamment s’attaquer à une problématique rapportée dans plusieurs quartiers, soit le stationnement de longue durée de véhicules récréatifs dans les rues.

Plusieurs élus ont en effet été interpellés par des citoyens au cours des derniers mois, confirme le cabinet du maire qui reconnaît du même coup qu’il y a une situation qui doit être corrigée.

En juillet, le conseiller indépendant du district Chute-Montmorency–Seigneurial et président de l’arrondissement de Beauport, Stevens Mélançon avait notamment dû répondre à une question d’une citoyenne sur le sujet lors d’une séance du conseil d’arrondissement de Beauport.

Selon lui, celle-ci ne serait pas la seule à l’avoir contacté. Plusieurs citoyens l’auraient fait dernièrement pour lui signaler des enjeux avec des véhicules récréatifs bloquant la vue à l’approche d’intersections ou entravant la circulation dans les quartiers résidentiels en raison de leur présence pendant une longue période de temps.

M. Mélançon souhaiterait que la Ville mette en place des mesures afin de s’assurer que ces gros véhicules ne puissent pas rester à un même endroit pendant plusieurs jours. «Lorsqu’un véhicule bloque le champ visuel à l’angle d’une rue, on doit s’assurer qu’il ne puisse pas rester là. On devrait mettre une limite de temps pour que les véhicules qui ne se déplacent pas ne puissent pas rester stationner pendant un mois», a-t-il expliqué en entrevue avec Métro. Au cours de la séance du conseil d’arrondissement, il avait évoqué une période maximale de 24 à 48 heures.

Il croit qu’un tel règlement devrait être un enjeu de sécurité routière. «Il y a entrave à la circulation. La citoyenne qui m’a interpellé me disait que les pompiers passaient très juste dans sa rue», indique-t-il.

D’autres enjeux de stationnement à Québec

La politique sur laquelle la Ville travaille sera «globale» et couvrira «l’ensemble du territoire», soutien la mairie. Elle pourrait donc également s’attaquer à une autre problématique dénoncée par des citoyens du Vieux-Québec dans les pages du quotidien Le Soleil en juillet.

Les résidents du secteur déploraient que les stationnements réservés aux détenteurs de vignettes sur la côte de la Montagne, les avenues Sainte-Geneviève, Saint-Denis et la rue des Remparts soient pris d’assaut par des touristes n’ayant pas l’autorisation de s’y garer.

Au moment d’écrire ces lignes, le cabinet n’avait toutefois pas confirmé que la nouvelle politique concernerait aussi cette situation. «Concernant les détails de la politique, les équipes de la Ville sont actuellement à travailler sur les contenus et ce qui y sera inclus», s’est contenté de mentionner la conseillère aux relations médias Clara O’Farrell dans un échange de courriels. Il a également été impossible de savoir à quel moment l’administration municipale souhaite en dévoiler les détails. L’actuel Règlement de l’agglomération sur la circulation et le stationnement est en vigueur depuis janvier 2014. Il a depuis été modifié à plus d’une soixantaine de reprises.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.