Actualités
07:59 8 juillet 2022 | mise à jour le: 8 juillet 2022 à 07:59 Temps de lecture: 3 minutes

Votre foyer extérieur nuit-il au bon voisinage?

Votre foyer extérieur nuit-il au bon voisinage?
Photo: GracieusetéLes feux extérieurs sont synonymes de plaisir et rassemblement, mais peuvent créer des conflits dans le voisinage.

COMMUNAUTÉ. Bon nombre de citoyens profitent de la saison estivale pour allumer un feu dans leur cour extérieure. Bien qu’elle soit synonyme de plaisir et de rassemblement, cette pratique pourrait nuire à l’harmonie avec vos voisins. Voici pourquoi.

Les deux éléments les plus susceptibles de déranger le plus le voisinage sont les enjeux de sécurité et la fumée engendrée par la combustion. En exemple de bonne pratique, Alexandre Lajoie, officier-médias pour le Service de protection contre les incendies de Québec signale de ne pas utiliser d’accélérant et de ne faire brûler que du bois de chauffage sec. «On ne brûle pas de branches, de restants de construction ou de gazon, parce que cela peut être toxique pour la santé, en plus de créer plus de fumée, indique-t-il. Les odeurs et la fumée voyagent sur les terrasses et les balcons des autres, et ça peut devenir incommodant.»

Règlements

Votre voisin appréciera aussi votre respect à l’égard de la réglementation. Plusieurs règles ont été établies pour limiter au minimum les risques d’incendie. Par exemple, on installe un foyer extérieur sur une matière incombustible, et à trois mètres des marges latérales et d’un revêtement ou de matière combustible, comme une clôture, une haie ou un cabanon. Les pare-étincelles sont aussi obligatoires. «On remarque par exemple que les propriétaires de soucoupes ne remettent pas le couvercle lorsqu’ils font des feux, affirme-t-il. Les étincelles peuvent se rendre sur des matières combustibles et le feu peut prendre. Il est obligatoire d’en placer un en tout temps.» Le respect de ce règlement est donc un bon moyen de limiter les risques de propagation du feu, et d’éviter des disputes de clôtures.

«Avant de faire une plainte ou un signalement au Service incendie, on recommande le dialogue.»

-Alexandre Lajoie, officier-médias, Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec

Vos voisins vous regarderont aussi avec un air contrarié si vous allumez votre feu pendant des épisodes de smog, de vents violents, pendant un indice d’inflammabilité élevé ou encore, si vous quittez la terrasse sans avoir complètement éteint votre feu. «Avant de faire une plainte ou un signalement au Service incendie, on invite les citoyens à parler de leurs préoccupations et inquiétudes à leurs voisins, insiste Alexandre Lajoie. On recommande le dialogue.»

Solution aux espaces plus petits

Si habitez dans des quartiers plus restreints, il devient alors difficile de respecter toutes les règles et de ne pas incommoder le voisinage. Dans cette situation, l’officier propose d’installer plutôt un foyer au gaz. «On peut ajuster la flamme et tout simplement respecter le guide du fabriquant.» Tous les détails de la réglementation se trouvent sur le site Internet de la Ville de Québec, au www.ville.quebec.qc.ca, section Citoyens.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.