Actualités
15:07 5 juillet 2022 | mise à jour le: 5 juillet 2022 à 15:35 Temps de lecture: 3 minutes

Le RTC veut offrir un tarif adapté pour les personnes à faible revenu

Le RTC veut offrir un tarif adapté pour les personnes à faible revenu
Le retour à la rentabilité est prévue dans quelques années. /Photo gracieuseté

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) proposera une tarification sociale mieux adaptée pour les citoyens à faible revenu. L’objectif de la Ville de Québec est de réduire les injustices sociales pour environ 2500 résidents de la Capitale-Nationale, à partir du premier trimestre de 2023.

Deux comités ont été lancés mardi matin pour la mise en œuvre de la nouvelle mesure d’aide. Les deux entités auront pour mission de mettre sur pied un système efficace qui correspond aux besoins de la population. Pour arriver à ses fins, la Ville investira environ 1 M$ par année.

Le premier sera composé de représentants de la Ville et du RTC alors que le second sera un comité consultatif externe formé de divers organismes du milieu associatif. Parmi ceux-ci, on retrouve Accès Transport Viable, la Table de concertation des personnes aînées de la Capitale-Nationale, le Regroupement des organismes communautaires de la région de Québec et le Regroupement des organismes de personnes handicapées de la région de la Capitale-Nationale.

Selon les données du gouvernement du Québec, un ménage québécois moyen investit environ 16% de son revenu après impôts dans le transport. Il s’agit de la deuxième plus importante dépense mensuelle des Québécois après les frais de logement. C’est également l’axe de dépense qui a le plus augmenté avec la pandémie.

«La tarification adaptée pourrait initialement prendre la forme d’un rabais de 33 % sur le tarif régulier, soit ce qui est offert aux aînés et aux étudiants, affirme la présidente du RTC et conseillère municipale du district Saint-Louis-Sillery, Maude Mercier Larouche. Depuis le début de notre mandat, on mise sur l’accès adapté à la mobilité. Une société plus juste passe entre autres par une offre de transport qui répond mieux aux besoins des plus vulnérables.»

Égalitaire

Parmi les bénéfices visés par le tarif adapté pour les personnes à faible revenu, la Ville de Québec et le RTC espèrent offrir une meilleure qualité de vie aux bénéficiaires du futur programme.

«La nouvelle tarification permettra à plus de gens d’accéder à un plus large bassin d’emploi, de choisir l’établissement où poursuivre leurs études et de prendre part à une variété d’activités culturelles et sportives», poursuit Mme Mercier Larouche.

C’est également sur le plan de l’alimentation que la nouvelle initiative permettra à plusieurs de se faciliter la vie, notamment pour ceux qui vivent dans des déserts alimentaires. «Ils sont contraints de faire leurs achats dans des commerces où les produits sont plus chers et où il y a moins de variété. On veut remédier à la situation.»

Clientèle potentielle

L’encadrement de la future tarification adaptée reste à déterminer pour les deux comités de travail mis en place par la Ville et le RTC. «Pour l’instant, on estime qu’en établissant nos critères, il y aurait environ 2500 personnes, d’actuels usagers comme des usagers potentiels, qui pourraient bénéficier du programme dès l’implantation», explique la présidente du RTC.

Elle affirme toutefois que ces estimations pourraient varier en fonction des décisions qui seront prises par les deux comités. «C’est la première étape d’une démarche qui est appelée à évoluer dans le temps», confie Maude Mercier Larouche.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.