Actualités
13:30 20 juin 2022 | mise à jour le: 20 juin 2022 à 18:34 Temps de lecture: 2 minutes

Le Dé de la paix est inventé par un jeune de Charlesbourg

Le Dé de la paix est inventé par un jeune de Charlesbourg
Photo: GracieusetéAmbroise Vaillancourt, castor à Charlesbourg

INVENTION. Le jeune Castor Ambroise Vaillancourt, scout du 108e groupe scout Guillaume-Mathieu de Charlesbourg, a de quoi être fier. Il vient d’obtenir le brevet Colibri, remis au Cadre monde meilleur par l’Association des scouts du Canada, pour la création d’un nouvel outil ludique qu’il a nommé le Dé de la paix. Ce brevet peu commun est l’un des rares écussons à se porter directement sur le foulard de l’uniforme.

Favoriser la paix

Le projet a été initié dans le cadre d’un programme scout international qui vise à sensibiliser les jeunes à la construction de la paix. Le jeu qu’il a créé met en valeur les attitudes nécessaires à la construction de relations harmonieuses au sein de la société. On peut lire sur les six faces du Dé six attitudes essentielles pour y arriver: écouter respectueusement, se réconcilier, dire du bien, respecter les choses des autres, tenir parole et partager.

Le dé spécialement fabriqué pour la classe et l’écusson.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une brève note pédagogique détaillant chacune des six attitudes accompagne le Dé, qui peut être imprimé et utilisé dans tous les milieux où se trouvent les jeunes, comme les écoles, les services de garde, les camps de jour et les milieux sportifs. Les jeunes lancent le dé, qui leur indiquera une attitude particulière à mettre en valeur ce jour-là. «C’est une manière simple et amusante d’agir en amont. Il est souvent plus facile de prévenir les conflits que de les régler, surtout quand cela débute par des petits gestes ou des paroles bienveillantes autour de soi. En ce sens, les jeunes sont sensibilisés à leur rôle d’acteurs positifs dans ce processus», précise Philippe Vaillancourt, animateur à la branche Castor (7-9 ans) et responsable de groupe du 108e.

Le jeune créateur en a aussi fabriqué en bois pour sa classe de 3e année de l’École du Châtelet. «J’ai peint mes dés en vert, car c’est la couleur de la paix et de l’espérance. Mais c’est aussi la couleur de notre uniforme scout.» Pour plus de détails, il est possible de visiter la page Facebook : https://www.facebook.com/scouts108/posts/pfbid05VYNgP95tjF8UsPQRqvETtmJma6aDRtKufnhMjaYtBwqprtgonMPBvAShJxyFjgpl

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Bony Wilfried Rick mayell Aka

    Très encourageant et inspirant a y créer des aptitudes et mettre cela en exergue…