Actualités
16:57 4 juin 2022 | mise à jour le: 5 juin 2022 à 13:02 Temps de lecture: 3 minutes

Un été 2022 qui s’annonce unique en son genre

Un été 2022 qui s’annonce unique en son genre
Photo: Carte gracieuseté - MétéoMédiaLa situation devrait s'améliorer dès la seconde moitié du mois de juin.

PRÉVISIONS. Ça ne paraît pas ces jours-ci, mais l‘Aperçu de l’été 2022 de MétéoMédia annonce des températures plus chaudes que la moyenne. Ainsi, après un printemps qui a testé la patience des Québécois à maintes reprises, la belle saison devrait permettre de rattraper le retard accumulé. Du moins, c’est qu’il est permis d’espérer à partir de la deuxième moitié du mois de juin.

«Cet été sera marqué par du temps chaud généralisé, puisque la majorité du Canada aura droit à des températures près ou supérieures à la normale. La chaleur et l’humidité, en plus d’un patron actif, contribueront à un été orageux pour une grande partie du pays. Quelques périodes de temps plus frais seront donc rendues possibles par ces moments d’instabilité. D’ailleurs, la sécheresse généralisée et les incendies de forêt sont moins préoccupants cet été qu’ils ne l’ont été au cours des étés précédents», explique Chris Scott, directeur de la météorologie à MétéoMédia.

Au Québec et en Ontario, on s’attend à un été unique, instable et collant. La chaleur qui s’annonce abondante sera accompagnée de joueurs importants. «Le Québec et l’Ontario sont entourés d’eau chaude dans l’Atlantique et dans le golfe du Mexique, ce qui favorise la remontée de la chaleur dans la province», explique André Monette, chef-météorologue à MétéoMédia. La saison aura effectivement plus d’un tour dans son sac pour surprendre les Québécois. Il est prévu que le potentiel d’orages violents demeure bien présent au fil de la saison, et qu’on observe des précipitations au-dessus des normales en raison de ces épisodes d’instabilité.

Dans les Prairies canadiennes, l’été s’annonce, une fois de plus, chaud et sec. Il est prévu que les conditions de sécheresse qui donnent des maux de tête aux agriculteurs s’amélioreront au cours de l’été. Une grande partie de la région se retrouvera dans la trajectoire des tempêtes. Quant à la Colombie-Britannique, on se trouvera dans un patron frais et instable, du moins jusqu’en juin. On s’attend ensuite à du temps chaud et sec avec un risque accru d’incendies de forêt. Un été chaud et humide avec des fronts froids occasionnels est attendu du côté des Maritimes. Du temps orageux offrira un certain répit de l’humidité.

Les prévisions complètes pour l’été, incluant les prévisions régionales, les cartes et les tableaux sont disponibles sur www.meteomedia.com.

(Source: MétéoMédia)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.